Icon Sport

Saga Haka - Épisode XIV: l'innovation des Crusaders

Saga Haka - Épisode XIV: l'innovation des Crusaders
Par Rugbyrama

Le 05/05/2020 à 13:56Mis à jour Le 05/05/2020 à 14:15

La crise sanitaire actuelle a contraint les autorités à stopper toutes les compétitions de rugby. L’occasion de se remémorer les grands moments de la plus mythique des traditions rugbystiques. Chaque jour, Rugbyrama vous propose de revenir sur les hakas les plus marquants. Aujourd’hui, le haka des Crusaders contre les Lions britanniques.

On se souvient forcément de cette tournée des Lions aux pays des Kiwis en Nouvelle-Zélande en 2017. Trois matchs sous haute tension avec beaucoup de pression entre les deux équipes. Les anglo-saxons ont fait une halte au Rugby League Park, stade emblématique des Crusaders pour y disputer une rencontre. Ce jour-là les Néo-Zélandais ont offert un haka moins célèbre que le Kapa o Pango ou le Ka mate, il s’agit du Takina te Kawa, un moment qui restera marqué par une célébration peu connue du grand public.

Un nouveau haka

On a l’habitude d’entendre les deux danses maories citées ci-dessus, mais les Crusaders ont décidé d’innover face aux Lions britanniques. Avant de commencer leur haka, les Néo-Zélandais se mettent en cercle et respirent un grand coup. Face à eux, on peut voir Owen Farrell et ses coéquipiers déjà en place pour ce premier combat d’avant match. Après un long silence, les premières paroles arrivent, et sont inhabituelles pour les amateurs du rugby. Les joueurs des Crusaders avancent le point levé et débutent leur haka avec des gestes bien différents de ceux que l’on a l’habitude de voir.

Le haka des Crusaders

Le haka des CrusadersIcon Sport

Le Kapa o Pango en suivant

Alors que l’on pense que le match va enfin débuter, les rouges et noirs poursuivent avec un second haka, bien plus connu que le précédent : le Kapa o Pango. La pression monte, le public réagit à cette nouvelle danse. Les Lions, eux, ne bougent pas et attendent le début de la rencontre de pied ferme.

Anthony Watson pendant le match

Anthony Watson pendant le matchIcon Sport

Une rencontre à demi-teinte

La rencontre n’a pas été aussi intense que l’avant-match. Les Lions Britanniques se sont imposés 12 à 3 face aux Crusaders. Heureusement pour eux, la suite de cette tournée était bien plus radieuse que ce match sans grande envie. Alors que tout laissait espérer un grand match il n’y a pas eu de grandes envolées, ni des actions de grande qualité. Pourtant les deux effectifs étaient très intéressants avec la présence de Israel Dagg ainsi que Sam Whithelock pour les Crusaders. Du côté anglo-saxon, des joueurs comme Anthony Watson ou Mako Vunipola ont joué pendant la rencontre. Mais ce qu’il faut retenir c’est ce haka surpuissant proposé par les Crusaders.

Contenus sponsorisés