Icon Sport

Top 14 - Les quatre phrases qui montrent que Fabien Barcella se sent bien à Grenoble

Les quatre phrases qui montrent que Barcella se sent bien à Grenoble

Le 07/04/2015 à 18:27

Pour un joueur de rugby, c’est encore une chose très rare: changer de club en cours de saison. C’est ce qui s’est passé pour Fabien Barcella qui a débuté à Toulon, où il jouait peu, et qui depuis février évolue à Grenoble, où son temps de jeu a décollé. Avant les retrouvailles avec le RCT samedi, le pilier du FCG est revenu sur son arrivée en Isère, un choix qu’il ne regrette absolument pas.

Pour résumer la saison de Fabien Barcella, on peut clairement dire qu’il y a deux phases. La première: de juillet 2014 à fin janvier 2015, il est joueur au RCT. Le staff toulonnais fait clairement confiance, pour occuper le poste de pilier gauche, à Xavier Chiocci et Alexandre Menini. Et parfois à Florian Fresia. Pendant ce temps, Fabien Barcella ronge son frein, fait énormément de préparation physique et ne joue que très peu: 77 minutes en tout. Il est très lucide sur cette période, il le dit aujourd’hui: "Je n’étais pas dans les plans". Malgré sa situation compliquée, il ne garde pas de rancune envers le RCT. "C’est un club avec des très belles structures, des grands joueurs, un entraîneur emblématique. Ça n’a duré que six mois mais il n’y a aucun souci, je ne retiens que les bonnes choses". Le joueur, qui s’était engagé pour deux saisons au FCG à partir de l’été 2015, a trouvé un terrain d’entente avec Toulon pour être libéré de son engagement en cours de saison. Début février, il renforce Grenoble, intéressé par une venue anticipée de Barcella, car le club isérois était très amoindri en piliers gauches, où Hugues, Dardet et Buckle étaient blessés (les deux premiers sont toujours aux soins aujourd’hui).

" Je ne regrette absolument pas d’être venu (à Grenoble). De toute façon, j’avais déjà signé pour l’année d’après mais c’est un plus de pouvoir arriver avant, de pouvoir s’intégrer. C’est vraiment un "confort". Aucun regret, au contraire"

A Grenoble, changement radical pour l’ancien Biarrot. Présenté le 6 février à la presse, Fabien Barcella est rapidement mis dans le grand bain. Il joue dès la réception de Montpellier le 21 février et 80 minutes en plus. Depuis, il enchaîne les titularisations: contre le Racing-Metro, le Stade français et Castres. Son temps de jeu a explosé: 279 minutes en quatre matches avec le FCG.

Fabien Barcella (Grenoble) en première ligne aux côté d'Arnaud Héguy - 2015

Fabien Barcella (Grenoble) en première ligne aux côté d'Arnaud Héguy - 2015Icon Sport

" Je n’ai vraiment pas envie de me plaindre. Quand on passe six mois à ne pas jouer, le principal c’est de jouer. Quand on arrive à voir qu’on est sur le terrain, qu’on joue, ce n’est que du bonheur. On ne cherche pas à se dire je joue, je ne joue pas, on ne calcule pas. C’est surtout le bonheur d’être sur le terrain et de fouler la pelouse avec ses copains qui est important"

Des copains justement, il en a retrouvé plusieurs à Grenoble. Des anciens Biarrots: Arnaud Héguy, Fabien Alexandre, Florian Faure et Benjamin Thiery.

" Je connaissais pas mal de joueurs ici, ce qui a fait que j’ai pu m’intégrer rapidement et tant mieux. Il y a un super groupe avec de bonnes valeurs, ça facilite les choses. […] J’ai eu la "chance" aussi qu’on soit partis deux fois en stage avec Grenoble, à Nevers et à l’Alpe d’Huez. C’est le genre de stages où on peut apprendre à connaître les mecs. C’était très important pour moi pour m’intégrer dans ce groupe"

Samedi, Fabien Barcella va retrouver Toulon avec Grenoble pour un match de Top 14 très important pour le FCG, qui a chuté contre Castres (12-16) au Stade des Alpes il y a une dizaine de jours.

" C’est un petit peu un sentiment bizarre, mais je me sens complètement grenoblois, il n’y a aucun souci avec ça. L’objectif est de faire un bon match samedi contre les Toulonnais, qu’on se rattrape un peu de la performance qu’on a fait contre Castres"

Toulon n’est pas double champion d’Europe et champion de France par hasard. Qui sait si le RCT ne réalisera pas un nouveau doublé cette année ? L’ancien Toulonnais prévient: "On a tout à craindre de Toulon ce week-end, qui viendra très armé. Ce sera très difficile".

Fabien Barcella lors d'une séance de musculation lorsqu'il jouait à Toulon en début de saison

Fabien Barcella lors d'une séance de musculation lorsqu'il jouait à Toulon en début de saisonRugbyrama

Contenus sponsorisés