DR

"Drop de béton" ou le rugby comme moyen d’insertion

"Drop de béton" ou le rugby comme moyen d’insertion
Par Rugbyrama

Le 21/01/2015 à 10:03

Le rugby n'est pas sectaire. La preuve avec l'association "Drop de béton" qui oeuvre pour l'essor du ballon ovale dans les quartiers sensibles. Et bien plus encore...

"Le rugby ? Mais qu’est-ce que c’est ?". Cette phrase, ne croyez pas une seule seconde qu’elle demeure très rare en France. Le rugby a toujours été assimilé à un sport régional, fortement ancré dans le Sud-Ouest. Et pourtant, des clubs parisiens font partie de l’élite du rugby hexagonal depuis des lustres. Pour ouvrir encore un peu plus ses portes, le ballon ovale a dû faire le premier pas vers ces jeunes qui ne connaissent pas les règles, "bien trop compliquées" par rapport au football.

Deux hommes du club de Mérignac (Jean-Claude Lacassagne et Yves Appriou), véritables passionnés du rugby, en ont pris l’initiative. Leur projet a pris forme en 1994 après s’être rendu compte que les jeunes des quartiers sensibles ne venaient pas d’eux-mêmes dans les écoles de rugby. La solution ? Aller les chercher soit même et leur inculquer rapidement la notion que le rugby est ouvert à tous, et pas seulement à une minorité. C’est ainsi qu’en 1997, l’association "Drop de béton" voit le jour.

Ouverture au handisport et aux Féminines

En près de vingt ans, que de chemin parcouru. 10.000 personnes environ ont pu profiter des activités organisées par l’association ainsi que des ateliers animés. Drop de Béton a même élargi son champ d’action avec une section rugby-fauteuil, affiliée à la Fédération Française Handisport. Mais aussi en d’adressant aux Féminines. Une véritable réussite dans laquelle Orange, créateur de liens via ses plateformes de communication, a souhaité s’intégrer, étant convaincu que le sport, et notamment le rugby, peut favoriser l’intégration des individus dans la société. Lors de l’été 2014, Orange a grandement contribué à l’évènement "rugby à la plage" où pas moins de 2700 jeunes ont pu se rencontrer pour pratiquer le rugby, nouvelle passion pour un bon nombre d’entre eux.

Car le but est là : rapprocher les individus, bien au-delà de leurs différences. Mais aussi promouvoir les valeurs éducatives et citoyennes à travers le rugby, en favorisant la mixité de tous les publics, et éviter toutes discriminations. Pauvre, riche, blanc, noir, métisse, des grandes villes, de la campagne... : il y a de la place pour tout le monde dans le rugby.

Activité organisée par l'association Drop de béton

Activité organisée par l'association Drop de bétonDR

Contenus sponsorisés