Getty Images

Victorieuse sur ses terres, l'Afrique du Sud enfonce les All Blacks dans le doute

Victorieuse sur ses terres, l'Afrique du Sud enfonce les All Blacks dans le doute

Le 06/08/2022 à 19:06Mis à jour Le 06/08/2022 à 19:32

RUGBY CHAMPIONSHIP - Les Springboks ont infligé une nouvelle gifle aux All Blacks ce samedi, au Mbombela Stadium (26-10). Les partenaires de Siya Kolisi ont notamment fait parler leur puissance pour s’imposer, profitant d’un essai d'Arendse, d'un autre de Le Roux, et de la réussite au pied de Pollard. C’est la troisième défaite de suite des All Blacks, décidément en pleine crise sportive.

En Afrique du Sud, cela faisait huit ans que les Boks n’avaient pas battu les Blacks. Ce samedi, le signe indien a été brisé au Mbombela Stadium. Les hommes de Jacques Nienaber ont imposé leur loi à des Kiwis en pleine tourmente.

Dès les premières séquences, Malcolm Marx et les siens font parler leur puissance de feu face aux visiteurs. Dans leur style caractéristique, ils enchaînent les percussions et mettent à mal le rideau noir. Leur domination territoriale est récompensée dès la 8e minute. Sur une chandelle parfaitement montée par Pollard, le fluet Kurt-Lee Arendse perturbe son adversaire du duel aérien. Son trois-quarts centre Lukhanyo Am se saisit de la gonfle et envoie Arendse débouler sur l’aile droite. La première banderille était plantée (7-0).

Globalement imprécis, avec plusieurs erreurs de transmissions, les hommes en noir ne parviennent jamais à s’installer dans les 22 mètres sud-africains. À l’inverse, ce sont des vagues vertes qui se succèdent dans le camp néo-zélandais, concrétisées par une première pénalité de Pollard à la 22ème minute (10-0). Jordie Barrett lui répond en fin de première période, et maintient malgré tout son équipe dans le match (10-3).

Au retour des vestiaires, les Blacks continuent à déjouer, à l’image d’un coup de pied direct en touche de Will Jordan. Les Boks, eux, font ce qu’ils savent faire le mieux. Organisés, ils enchaînent les mauls, charges à l’épaule ravageuses, et petits coups de pied dans la boîte. Leur mêlée fait également exploser celle des Blacks, offrant de nouvelles munitions au buteur maison (51e, 13-3), qui régale par ailleurs le public de Mbombela d’un drop-goal clinique à l’heure de jeu (16-3).

Les Boks surpuissants, les Blacks peu inspirés

La fin de match est, en grande partie, une succession d’erreurs de la part des hommes de Ian Foster. L’une des rares bêtises des Springboks fut un geste mal maîtrisé d’Arendse, coupable d’avoir bousculé Beauden Barrett en l’air, lequel retomba sur la tête. Carton rouge inévitable. Il y aura bien des essais de Shannon Frizell (79e) et Willie Le Roux (80e) en toute fin de match. Cela ne changera rien à l’écart.

Finalement, l’Afrique du Sud s’impose sans trembler (26-10). Elle a maîtrisé son sujet, tandis que les Néo-Zélandais ont rarement paru aussi peu inspirés. Cela faisait plus de 20 ans que la Nouvelle-Zélande n’avait pas enchaîné trois défaites de suite. En effet, il faut remonter jusqu’en 1998 pour trouver trace d’une telle série. Après avoir remporté la tournée contre les Lions britanniques et irlandais l’an passé, l’Afrique du Sud est donc toujours bel et bien surpuissante. Les All Blacks, eux, restent en pleine tourmente.

Contenus sponsorisés