Icon Sport

L’Australie veut jouer les (deux) premiers rôles

L’Australie veut jouer les (deux) premiers rôles
Par Rugbyrama

Le 03/08/2022 à 11:43Mis à jour Le 03/08/2022 à 12:28

RUGBY CHAMPIONSHIP - Les Wallabies qui n’ont pas remporté ce tournoi depuis 2015, ne semblent pas, selon leurs derniers résultats, pouvoir rivaliser avec la Nouvelle-Zélande ou l’Afrique du Sud. Mais les hommes de Dave Rennie pourraient causer bien des problèmes à ses adversaires en retrouvant leur vrai rugby, grâce à un effectif de qualité.

La dynamique

C’est là que le bât blesse. L’Australie, c’est cinq défaites sur ses six derniers matchs. En mémoire les deux récentes défaites sur ses terres contre l’Angleterre en juillet dernier. L’Angleterre toujours elle. Car en fait les Wallabies ne se sont jamais vraiment remis de ce quart de finale de coupe du monde 2019 où le XV de la Rose a corrigé les Australiens 40-16. Depuis ce match le bilan des Kangourous, c’est 12 défaites, 3 nuls et 9 victoires… Bien en dessous des standards habituels australiens. Mais attention l’Australie n’est jamais morte, pour preuve, les Wallabies ont terminé à la deuxième place du Rugby Championship 2021. Complètement écrasés par les All Blacks lors des deux premiers matchs de la compétition, pour finalement dérouler et remporter les quatre derniers matchs. Une brillante victoire en Afrique du Sud (26-28) grâce à une pénalité de Quade Cooper dans les arrêts de jeu sera le déclic. Cette année, les hommes de Dave Rennie entament leur tournoi par une double confrontation face à l’Argentine, de quoi bien rentrer dans leur sujet avant d’affronter les Blacks et les Boks.

Le joueur à suivre

C’est sans doute le jeune joueur qui a le plus marqué les esprits australiens sur ses deux derniers matchs contre l’Angleterre, le deuxième-ligne des Brumbies, Nick Frost. Auteur de 80 minutes de haut niveau lors de la dernière rencontre face au XV de la Rose pour sa première titularisation, le joueur de 22 ans devrait grâce à cette performance avoir du temps de jeu sur ce Rugby Championship. Il représente le deuxième-ligne moderne athlétique et dynamique pour 2m06 et 120 kg. Il a en tout cas prouvé sur ses 100 premières minutes disputées avec les Wallabies qu’il pourrait devenir un des hommes clé du renouveau australien.

Nick Frost - Australie

Nick Frost - AustralieIcon Sport

L’équipe

L’Australie ne pourra pas compter sur un de ses hommes de base, le centre Samu Kerevi. Blessé à un genou, il manquera fortement à la formation des Wallabies. Mais le groupe pourra compter sur la présence de joueurs expérimentés comme l’infatigable Quade Cooper à l’ouverture ou le capitaine Michael Hooper. Sans oublier le surpuissant ailier Marika Koroibete. L’un des piliers les plus explosifs du monde Taniela Tupou devra retrouver son meilleur niveau après des matchs un peu décevants contre les Anglais.

Le groupe : Allan Alaalatoa, Rory Arnold, Jock Campbell, Quade Cooper, Pone Fa’Amausili, Folau Fainga’a, Lalakai Foketi, Nick Frost, Matt Gibbon, Jake Gordon, Reece Hodge, Michael Hooper (cap.), Jed Holloway, Len Ikitau, Marika Koroibete, Rob Leota, Noah Lolesio, Lachlan Lonergan, Tate McDermott, Fraser McReight, James O’Connor, Hunter Paisami, Jordan Petaia, Matt Philip, David Porecki, Pete Samu, Irae Simone, Scott Sio, James Slipper, Darcy Swain, Taniela Tupou, Rob Valetini, Suli Vunivalu, Nic White, Harry Wilson, Tom Wright.

Pronostic : troisième

Certes, les Wallabies peuvent faire mieux que cette troisième place, mais leurs dernières performances laissent penser que non. Les hommes de Dave Rennie devront se surpasser pour aller chercher la Nouvelle-Zélande ou l’Afrique du Sud. Mais souvent équipe surprise de cette compétition les Australiens pourraient aussi profiter du tournoi pour écrire une nouvelle page et se rassurer en vue de la Coupe du monde qui approche à grands pas.

Quel est votre pronostic pour l'Australie ?

Sondage
2144 vote(s)
Première
Deuxième
Troisième
Quatrième

Par Pierre Magne

Contenus sponsorisés