Icon Sport

L'Argentine veut grandir dans ce Rugby Championship

L'Argentine veut grandir dans ce Rugby Championship

Le 02/08/2022 à 09:28Mis à jour Le 02/08/2022 à 12:04

RUGBY CHAMPIONSHIP - Les Pumas, qui restent sur un bilan décevant dans le Rugby Championship, viennent de remporter leur série contre l'Ecosse. De quoi apporter des garanties au sélectionneur tout juste nommé, Michael Cheika, qui aura toutefois du travail.

La dynamique

Les Pumas viennent de remporter leur série face à l'Écosse (2 succès à 1). A priori, c'est plutôt une bonne chose. L'essai d'Emiliano Boffelli synonyme de victoire finale aura suscité de vives réactions. Mais la manière laisse à désirer. Surtout, la débâcle du deuxième test à Salta a fait grincer des dents en Argentine (29-6). Dans les zones de collision les Argentins ont montré des lacunes qui pourraient être exploitées par les autres nations du Sud. Les trois-quarts, que l'on sait d'ordinaire friands d'espaces, n'ont pas affiché une dimension physique suffisante. Contre l'Australie lors des deux premiers matchs, le XV de Michael Cheika aura un véritable test dans les duels. Les secteurs de la mêlée fermée et des ballons portés seront également scrutés, après des performances en demi-teinte lors des tests-matchs estivaux. Le fait de recevoir deux fois les Wallabies aidera sans doute à la construction de ces Pumas.

International - Michael Cheika, sélectionneur de l'Argentine depuis le mois de mars

International - Michael Cheika, sélectionneur de l'Argentine depuis le mois de marsRugbyrama

Le joueur à suivre

Parmi les cadres que sont le capitaine Julian Montoya, l'infatigable Pablo Matera ou le décisif Emiliano Boffelli, on peut noter l'envergure que prend Gonzalo Bertranou cette saison sous les ordres de Cheika. Le demi de mêlée des Newport Dragons a marqué deux fois contre les Écossais et a su parfaitement accélérer le rythme quand il le fallait. Il sera un joueur clé de la sélection argentine.

Quant aux joueurs plus jeunes qui pourraient bien monter en gammes, le troisième ligne aile Juan Martin Gonzalez (21 ans) a été prometteur lors de la série. Et Santiago Carreras (24 ans), alors que Nicolas Sanchez revient de blessure, pourrait compliquer l'équation au poste clé de demi d'ouverture. Son instinct offensif est un atout.

International - Santiago Carreras (Argentine)

International - Santiago Carreras (Argentine)Icon Sport

L'équipe

Le XV de départ a beaucoup changé lors de la tournée d'été. Sur le troisième et dernier test, onze changements ont été opérés dont sept pour cause de blessure. Certainement pas du turnover, tant les Argentins avaient à coeur de remporter leur série, pour ce qui était leur troisième match à domicile depuis près de trois ans. Mais après seulement quelques mois à la tête de la sélection, l'Australien Michael Cheika est encore en période d'assimilation. Quant aux demis d'ouverture Nicolas Sanchez et Benjamin Urdapilleta, ils n'ont pas affiché des garanties suffisantes pour l'heure.

Le groupe : Matias Alemanno, Laurato Bazan Velez, Gonzalo Bertranou, Emiliano Boffelli, Rodrigo Bruni, Santiago Carreras, Lucio Cinti, Santiago Cordero, Agustin Creevy, Tomas Cubelli, Jeronimo de la Fuente, Thomas Gallo, Francisco Gomez Koedla, Juan Martin Gonzalez, Santiago Grondona, Juan Imhoff, Facundo Isa, Marcos Kremer, Tomas Lavanini, Juan Cruz Mallia, Pablo Matera, Santiago Medrano, Lucas Mensa, Julian Montoya (cap.), Matias Moroni, Matias Orlando, Joaquin Oviedo, Lucas Paulos, Ignacio Ruiz, Nicolas Sanchez, Joel Sclavi, Nahuel Tetaz Chaparro, Benjamin Urdapilleta, Mayco Vivas.

Pronostic : quatrième

Dix ans après leur intégration dans le Rugby Championship, les Argentins affichent un triste bilan : huit fois à la dernière place pour neuf éditions (en enlevant l'édition particulière de 2020, qui s'est disputée sans l'Afrique du Sud). A moins d'une entame de compétition très sérieuse, on voit mal comment les Pumas pourront espérer autre chose. À vrai dire, l'Australie représente l'adversaire le plus à leur portée. Cette double confrontation d'emblée sera donc décisive. Car ensuite, le calendrier leur réserve deux déplacements en Nouvelle-Zélande où les Blacks pourraient bien être en opération "rachat". Cela dit, il est difficile de mesurer l'impact du sélectionneur Michael Cheika, qui est arrivé en mars dernier et dont le mandat vient donc tout juste de commencer.

Quel est votre pronostic pour l'Argentine ?

Sondage
1717 vote(s)
Première
Deuxième
Troisième
Quatrième
Contenus sponsorisés