Icon Sport

Il faut toujours compter sur l’Australie

Il faut toujours compter sur l’Australie

Le 07/08/2022 à 16:05Mis à jour

RUGBY CHAMPIONSHIP - Les Wallabies se sont imposés avec le bonus offensif en Argentine, samedi soir. Leur jeu offensif conserve assez de brio pour les faire se sortir des situations les plus mal embarquées.

L’Australie a réussi son coup en s’imposant à l’extérieur avec bonus pour son entrée dans le Rugby Championship. Un succès finalement assez large, 41 à 26 et cinq essais à deux. "Nous avons joué pour que Michael Hooper soit fier de nous", a commenté le pilier James Slipper, promu capitaine le matin du match après le départ de Hooper pour raisons personnelles. L'exploit n'est pas négligeable pour une sélection qu'on présente toujours comme en perte de vitesse.

Les Wallabies ont aussi montré qu’ils avaient encore de la ressource à leur ancien sélectionneur Michael Cheika, devenu le mentor des Pumas. Les Australiens se sont imposés malgré une pluie de pénalités qui s’est abattue sur eux, notamment en première période, et c’est déjà une performance face à des Pumas non dénués de qualités. Ils étaient menés de six points à la pause, et ont ensuite redressé la barre quand ils ont pu mettre la main sur le ballon.

Leur victoire est le fruit d’un jeu offensif basé sur la vitesse et l’adresse quand le ballon circule, surtout dans le désordre. Le numéro 8 chevelu des Brumbies, Rob Valetini nous a semblé assez emblématique de ce rugby australien toujours capable de percer les meilleures défenses. "Nous avons été plus efficaces en seconde période et nous leur avons mis plus de pression. Je suis vraiment satisfait de la façon dont nous avons terminé le match. Il y a beaucoup de courage dans ce groupe. Oui, c’était une sacrée seconde période compte tenu de ce que nous avions vécu avant de match avec les départs de Dave Porecki et de Michael Hooper, ce groupe a vraiment du caractère" a estimé Dave Rennie, le sélectionneur.

Il aura aussi apprécié le sens de l’organisation de son paquet d’avants, capable de marquer trois essais sur des "pénaltouches" (de pénalité, McReight, Fainga’a). Quade Cooper a montré qu’il était toujours aussi performant pour lancer des offensives, mais coup dur, il s’est blessé à un tendon d’Achille à la 48e minute.

Contenus sponsorisés