Icon Sport

Des All Blacks surpuissants et des Pumas stériles

Des All Blacks surpuissants et des Pumas stériles

Le 12/09/2021 à 11:12Mis à jour Le 12/09/2021 à 11:48

RUGBY CHAMPIONSHIP - Les All Blacks n'ont fait qu’une bouchée des Argentins en s’imposant (39-0) sur la pelouse du Cbus Super stadium. Les Pumas n’ont pas démérité, défensivement remarquables, mais cela n’aura pas suffi pour espérer s’imposer pour la deuxième fois de leur histoire face aux Néo-Zélandais.

On y a presque cru pour les Pumas qui ont fait une belle entame face à des All Blacks qui ne sont pas rentrés tout de suite dans leur match avec une première pénalité pour hors-jeu, quatre plaquages manqués et un jeu au pied qui n’a pas fait la différence dans les cinq premières minutes de jeu. Rapidement les Kiwis se reprennent et débloquent le compteur avec une percée du brillant Sevu Reece. Beauden Barrett récupère et c’est finalement Rieko Ioane qui se rue sur le ballon pour marquer le premier essai de la rencontre. Beauden Barrett qui n’avait pas été brillant au pied lors du dernier match, passe cette transformation et permet à son équipe de mener 7-0. Dans cette première mi-temps les Argentins ne se sont pas laisser faire et ont montré qu’ils n’avaient clairement pas envie de subir, avec une défense remarquable qui a empêché les Blacks d’avancer efficacement. Avec trois fois plus de plaquages et seulement 9% de plaquages manqués, les Pumas ont résisté, mais ne parviendront pas à s’inviter dans les 22 mètres des All Blacks qui restent encore et toujours une forteresse bien gardée.

Il en fallait plus pour arrêter les Néo-Zélandais, qui en fin de première période ont fait le plein avec deux nouveaux essais. Sevu Reece s’est offert son 10ème essai en 13 sélections et le pack des Blacks a confirmé sa puissance avec le troisième essai de la rencontre inscrit par Papalii. 22-0 à la pause.

Les Pumas n’ont pas tenu le rythme

Au retour des vestiaires les Argentins semblaient complètement épuisés par cette première mi-temps qui a été intense c’est le moins que l’on puisse dire. Pendant ce temps-là les Blacks, eux ont déroulé, à l’image de l’essai de Jacobson. Sur une percée, Beauden Barrett distribue une sublime offload en chistera pour le numéro 8 sur l’aile qui rajoute cinq points au compteur !

Si les Pumas se sont bien battus dans la première partie de ce match, au retour des vestiaires la domination des All Blacks était flagrante mais sans doute pas autant que l’impuissance des Argentins à l’image de ces statistiques : les hommes de Mario Ledesma n’ont passé que 46 secondes dans les 22 mètres néo-zélandais en 60 minutes contre 8 minutes 37 secondes pour les Kiwis dans les 22 mètres adverses.

Réduits à quatorze contre quinze à la 67ème suite à une faute sur sa ligne de Carlos Muzzio, les Argentins ont souffert en fin de deuxième période. D’abord Jacobson s’est offert un doublé et ensuite Jordie Barrett a conclu la partie par une pénalité. Les All Blacks surpuissants se sont imposés 39-0 avec en prime, le bonus offensif.

Contenus sponsorisés