• Norman Corey - Toulouse Olympique
    Norman Corey - Toulouse Olympique

Norman, une première feuille de match qui interroge

Par Rugbyrama
Le

RUGBY A XIII - Arrivé en cours de saison au Toulouse olympique, l’ouvreur australien Corey Norman a été suspendu huit rencontres, après le match Warrington -Toulouse le 12 août 2022. Le 19 octobre, le site XIII mondial a annoncé la signature de l’ex Toulousain pour Lézignan. A la surprise générale, Norman a joué samedi face à Pia alors qu’il semble ne pas avoir purgé la totalité de sa suspension.

Daniel Alvaro et Corey Norman sont tous deux australiens et ont une solide expérience de la NRL. Ils sont arrivés à Toulouse au cœur du mois de mai afin de maintenir le club en Super League. Malgré la descente, le pilier, Daniel Alvaro a répondu aux attentes toulousaines. En revanche l’ouvreur Corey Norman ne laissera pas un souvenir impérissable sous le maillot toulousain même s’il a disputé onze rencontres de Super League et inscrit un essai face à Warrington.

Justement, le 12 août dernier à Warrington, l’ex joueur de NRL s’est fait remarquer dans le mauvais sens. Au terme de la rencontre, la commission de discipline l’a suspendu suite à un geste déplacé. Il a ainsi fait l’objet d’une suspension de huit rencontres et n’a pu participer aux quatre dernières rencontres des Toulousains face à Wigan, Hull FC, les Dragons catalans et St Helens.

Pia Baroudeurs ne fera pas de recours

Pas conservé par le Toulouse olympique, l’ex espoir de Brisbane a rebondi à Lézignan en élite 1 où sa signature a été annoncé le 19 octobre par le site XIII mondial. Dans les Corbières, l’ex joueur toulousain a retrouvé son ami James Maloney. Samedi dernier au stade du Moulin, Corey a disputé sa première rencontre officielle au centre de l’attaque sous le maillot vert du FCL.

Il a ainsi participé à la belle victoire audoise (52-16) aux dépens du promu Pia Baroudeur. Seulement, cette première feuille de match interroge, car il semble que Corey Norman n’ait pas purgé la totalité de sa peine. Quand sa licence a été délivrée, a-t’elle fait l’objet de toutes les vérifications auprès des instances compétentes ? On peut ainsi se poser la question.

Si les dirigeants lézignanais l’ont coché sur la feuille de match samedi soir. Ils avaient la certitude qu’il était apte à jouer. On connaît le sérieux du club des Corbières. On n’imagine pas un seul instant le FCL ne pas respecter le règlement. Dans cette affaire, le club de Pia Baroudeurs est également concerné. Ce dernier ne fera pas de recours et ne déposera pas de réclamation. "Après le match, on a appris que Corey Norman était sous le coup d’une suspension lorsqu’il évoluait avec Toulouse en Super League, précise le manager pianenc, Franck Rovira. Mais on ne va pas faire le moindre recours. Je connais bien le club de Lézignan pour y avoir joué. Si Norman a joué c’est qu’il était qualifié. Samedi soir, mon équipe a été dominée par Lézignan. Au regard de l’esprit sportif, il serait absurde de porter réclamation alors que nous avons pris cinquante points. Les matchs se gagnent sur le terrain et non sur tapis vert." Vendredi, Lézignan se rend à Limoux. On verra si Corey Norman figure sur la feuille de match ?

Par Didier Navarre