Icon Sport

Rugby à 7 - La troisième journée du Paris Sevens

La troisième journée du Paris Sevens

Le 10/06/2018 à 10:57Mis à jour Le 12/06/2018 à 23:50

La troisième journée du Paris Sevens a débuté ce dimanche à Paris. Au programme, le match pour la médaille de bronze pour les Françaises et le Challenge Trophy pour les hommes.

Les Bitzboks conservent leur titre

Le très beau parcours des Anglais s’est arrêté en finale, barrés par l’Afrique du Sud (24-14). En difficulté en première période suite à deux essais coup sur coup de Lindsay-Hague (5e) et Horton (6e), les Blitzboks ont recollé au score juste avant la mi-temps grâce à Oosthuizen (7e). Ils ont ensuite intelligemment géré la seconde période, Justin Geduld ayant mis les siens à l’abris d’un essai transformé sur pénalité (9e) juste après une réalisation personnelle et pleine de panache de Dewald Human (8e). C’est le deuxième sacre consécutif de l’Afrique du Sud à Paris et sa deuxième victoire de la saison.

Les All Blacks se consolent avec le bronze

Ce n’est pas forcément ce qu’ils étaient venus chercher, mais les Neo-Zélandais ne repartiront pas bredouille de France. Ils ont surclassé le Canada lors de petite finale (38-5). Une victoire large six essais à un qui va laisser aux All Blacks une dernière bonne impression avant la Coupe du monde cet été à San Francisco.

Pas de médaille de bronze pour les Bleues

La déception de l’Australie pas encore digérées, les Françaises n’ont pas pu se remettre la tête à l’endroit pour aller chercher la troisième place. Menées 12-0 au bout de 5 minutes de jeu face à des Canadiennes pragmatiques et habiles dans l’art de conserver le ballon, les partenaires de Fanny Horta sont revenues dans la partie avant la pause grâce à Lina Guérin (6e) et Shannon Izar (7e). Dans l’impasse en seconde période, elles ont encaissé un troisième essai synonyme de K.O par Bianca Farella (10e), pour une défaite finale 17-10.

États-Unis - Fidji pour la cinquième place

Sorties à la surprise générale en quarts de finale du tournoi principal masculin par l’Angleterre, les Fidji ont passé leurs nerfs sur l’Irlande lors de la demi-finale pour la cinquième place (38-5). Ce fut un peu plus long à se dessiner pour les États-Unis, qui ont affronté une valeureuse équipe d’Espagne. Les deux nations ont été au coude-à-coude jusque dans le money-time. Les Leones ont finalement craqué (28-7), encaissé trois essais par Iosefo (12e), Thompson (14e) et Tomasin (14e+1). Américains et Fidjiens se rencontreront à 18h07.

L’Argentine soulève le Challenge Trophy

Après un samedi chaotique et trois défaites au compteur en phase de poules, dont une face à la France (28-26), les Pumas ont montré un tout autre visage ce dimanche. Ils ont lancé leur journée par un exploit contre le Kenya (19-12), puis on disposé de l’Australie (24-19) et ont enfin gagé la finale du Challenge contre le pays de Galles (33-26), au terme d’un match spectaculaire, arraché après la sirène grâce à Marcos Moroni (14e+1). L’Argentine termine donc ce tournoi à la neuvième place, tandis que le pays de Galles se classe deuxième.

Retrouvés, les Blitzboks rejoignent l’Angleterre en finale

Les Sud-Africains ont sorti la bonne prestation au bon moment. Pas vraiment en confiance à cause de résultats en dents-de-scie depuis le début du tournoi, ils ont su retrouver leur niveau en demi-finales face à une équipe neo-zélandaise qui, elle, est passée à côté (24-12). Dominés du début à la fin du match, les All Blacks ont repoussé l’échéance en sauvant des situations difficiles (5e, 7e) mais ont fini par lâcher. Dewald Human par deux fois (8e, 14e) et Ruhan Nel (11e) ont fait définitivement pencher la balance en faveur de l’Afrique du Sud, qui tentera de conserver son titre à 18h54 en finale face à l’Angleterre.

L’Angleterre en finale !

Dans le sillage de son exploit en quarts de finale contre les Fidji (19-17), l’Angleterre s’est défaite du Canada pour atteindre la finale du Tournoi (19-12). Grand bonhomme de cette demi-finale côté anglais, le numéro 9 Oliver Lindsay-Hague a mis la tête sous l’eau des Canucks en plantant deux beaux essais (5e, 8e). Les troupes de sa Majesté vont connaître dans la foulée leur prochain adversaire : la Nouvelle-Zélande ou l’Afrique du Sud.

Pas de top 10 pour les Bleus

L’équipe de France masculine a échoué dans sa quête de remporter le tournoi secondaire. Trop laxiste sur le plan défensif, elle s’est mise en grande difficulté dès le début du match face aux Gallois avec deux essais encaissés coup sur coup par le même Morgan (2e, 3e). Elle n’a ensuite pu répondre que sur les qualités individuelles de vitesse de Kévin Bly (6e), Siega (8e) ou Veredamu (10e). Un dernier essai de Berenguel, transformé en coin par Riva (14e+1) a clos la marque. Battus 28-26, les Bleus se classent ainsi onzièmes ex-aeqo avec l’Argentine.

L’Afrique du Sud s’impose à l’arrachée en prolongation

L’Espagne est passée près d’un exploit majuscule, elle qui a déjà battu l’Australie en phase de poules. Les Leones ont poussé l’Afrique du Sud jusqu’en prolongation grâce à un essai sur le gong de Sainz-Trapaga, accordé après arbitrage vidéo. Terriblement gênés par le rugby et la défense proposée par les Espagnols, les Blitzboks ont également marqué un essai validé par la vidéo, par Sage en bout de ligne (11e). C’est Geduld qui a donné, en force, la victoire aux siens (19e), après une longue séquence dans les 22 mètres (15-10 A.P). Tant bien que mal, les vainqueurs de l’édition 2017 rejoignent donc la Nouvelle-Zélande en demies.

Les All Blacks trop forts pour les États-Unis

On pensait les États-Unis capables de tenir la dragée haute à la Nouvelle-Zélande mais ils n’ont rien pu faire face à elle (33-7). L’essai de la bombe Carlin Isles (4e), qui a répondu à Curry (1re), n’a pas fait douter les All Blacks. Il n’a fait au contraire que les piquer au vif et le résultat a été sans appel. Deux essais de Rayasi (6e, 10e) et deux essais de Ware (7e, 8e) ont mis fin au rêve des Américains, qui ont en plus perdu Isles sur blessure en cours de partie (10e). En demi-finales, les Kiwis joueront soit l’Afrique du Sud, soit l’Espagne.

L’Irlande ne refait pas le coup de Londres

Invitée surprise du dernier carré du tournoi principal à Londres début juin, l’Irlande n’a pas pu recréer la surprise à Paris. La marche était trop haute face au Canada, plus précis et pragmatique (5-19). Sans être transcendants, les Canucks ont gardé la main sur la rencontre et imposé leur rythme, mis en confiance par l’essai précoce d’Hirayama (2e). Ils rejoignent ainsi logiquement l’Angleterre en demi-finales. Une rencontre qui se disputera à 14h03.

Coup de tonnerre à Jean Bouin, les Fidji éliminées en quarts

C’était la très grosse côté de ce dimanche matin. L’Angleterre a fait tomber les Fidji en quarts de finale du tournoi principal (17-19). Les Iliens ont pourtant démarré la rencontre comme il le fallait, en marquant très vite par l’intermédiaire de leur capitaine Eroni Sau (1re) mais les Anglais n’ont jamais lâché. Même après le troisième essai de Jerry Tuwai (7e) qui a porté l’écart à douze points. Au bout du suspense et de la fatigue, le capitaine anglais Tom Mitchell a réussi à percer le rideau fidjien et offrir la qualification à son pays (14e+1). L’Angleterre jouera une place en finale du tournoi contre le vainqueur de Canada-Irlande.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0