Icon Sport

Rugby à 7 - Coupe du monde - Deux favoris et le reste du monde

Deux favoris et le reste du monde
Par Rugbyrama

Le 18/07/2018 à 16:24

Alors que la Coupe du monde de rugby à VII s'apprête à débuter à San Francisco, les forces en présence montrent un net avantage pour les Fidji et l'Afrique du Sud, championne du circuit mondial cette année. Chez les femmes la tendance va plutôt pour les Australiennes.

On reprend les mêmes et on recommence. Le circuit mondial de rugby à VII s'est terminé en juin dernier lors de l'étape de Paris et a vu les Sud-Africains et les Australiennes l'emporter. Évidemment la Coupe du monde s'annonce plus ouverte qu'un tournoi qui dure toute l'année. Les confrontations sont toutes à élimination directe, ce qui rend l'issue de la compétition bien plus incertaine. Mais le nouveau format du Mondial place les 8 premières équipes au classement annuel immédiatement en 16e de finale alors que les autres devront passer un tour supplémentaire. Un avantage de taille pour les équipes qui ont déjà bien performé dans l'année.

Hommes

Afrique du Sud, championne du Sevens Series

Parmi elles, l'Afrique du Sud, en premier lieu, qui est sortie vainqueur du circuit. Les Springboks ont tiré parti de leur régularité tout au long de l'année, qui pourra grandement leur servir ce week-end. Les coéquipiers de Philip Snyman, qui va disputer sa troisième Coupe du monde, ont terminé 8 fois sur le podium en 10 tournois, et profitent des retours de Rosko Specman et Selvyn Davids. De plus ils auront à cœur de décrocher leur première victoire en Mondial.

Des Fidjiens revanchards

Si l'Afrique du Sud bénéficie d'un statut de favori de par son sacre final sur le circuit, les Fidji sont d'autant plus prétendants à la Coupe du monde puisqu'ils ont remporté 5 étapes du Sevens Series. Les Fidjiens savent donc se mobiliser dans les rencontres à haute tension. Ils garderont en tête l'amère défaite du dernier Mondial, face à la Nouvelle-Zélande en demi-finale.

Semi Radradra - Fiji - Rugby à 7

Semi Radradra - Fiji - Rugby à 7Icon Sport

De plus, avec les stars du XV qui participent, telles que Radradra, Tuisova et Nakarawa, ils possèdent une équipe extrêmement compétitive.

Les All Blacks, tenants du titre et outsiders

Certes la Nouvelle-Zélande a fini loin derrière les deux cadors sud-africain et fidjien cette année mais les Kiwis ont un savoir-faire considérable quand il s'agit de gagner des titres. Comme les Fidjiens, ils ont soulevé le trophée de la Coupe du monde deux fois, et ont dominé le Sevens Series à douze reprises entre 2000 et 2014. En cas de victoire finale, la Nouvelle-Zélande deviendrait la première nation à conserver son titre mondial.

Femmes

L'Australie pour confirmer

Les Wallabies ont devancé de justesse la Nouvelle-Zélande malgré une défaite en finale à Paris. Un succès qui consolide la très bonne période que vit l'Australie chez les femmes, depuis le titre olympique à Rio en 2016. 8 des 13 membres du groupe en sont issus et pourront se servir de la grande expérience que les Australiennes ont engrangé.

La Nouvelle-Zélande, encore et toujours

Les filles d'Allan Bunting sortent d'une bonne mais frustrante année, terminée à deux points du sacre. Forcément elles ne sont pas satisfaites et en veulent plus. Quatre des championnes du monde 2013 sont encore dans le groupe : Kelly Brazier, Sarah Gross, Tyla Nathan-Wong et Portia Woodman. La dernière citée avait d'ailleurs inscrit un record de 12 essais et cette année a été prolifique pour elle, vu qu'elle en a marqué 43 dans le Sevens Series.

Kelly Brazier - Nouvelle Zélande - Rugby à 7

Kelly Brazier - Nouvelle Zélande - Rugby à 7Icon Sport

Les Françaises en embuscade

Troisième nation mondiale, la France aura une carte à jouer à San Francisco. Les coéquipières de Fanny Horta affrontent le Japon au premier tour et ont montré toute la saison qu'elles pouvaient rivaliser avec les équipes les plus coriaces.

Par Quentin Put

Contenus sponsorisés
0
0