AFP

JO Rio 2016 - Ben Ryan, et si c'était lui la vraie star des Fidji ?

Ben Ryan, et si c'était lui la vraie star des Fidji ?

Le 01/08/2016 à 17:37Mis à jour Le 03/08/2016 à 09:36

RUGBY A 7 - Arrivé aux Fidji en 2013, Ben Ryan s'est très vite imposé comme l'entraîneur de la meilleure équipe du monde. Dans l'archipel du Pacifique, son succès est tel qu'il est en passe de devenir une légende.

"J'ai 44 ans, je suis roux avec des lunettes", c'est la description minimaliste que Ben Ryan fait de sa personne. C'est d'ailleurs la première chose qui lui vient à l'esprit quand on lui demande de se présenter. Pourtant le sélectionneur de l'équipe à 7 des îles Fidji aurait beaucoup de choses, plus intéressantes, à raconter. Premièrement, son parcours, durant lequel il a dirigé l'équipe d'Angleterre entre 2007 et 2013. Pendant 6 ans au service de sa Majesté, Ben Ryan dirige le "squad" anglais à 7, et bat tous les records de longévité au poste de sélectionneur, avec 56 étapes et 300 matches disputés sur le banc. Un CV interminable et une confiance aveugle de la fédération qui ne l'empêchent pourtant pas de partir en 2013, "à la conquête de nouveaux horizons", comme il le résume.

L'aventurier du rugby

16 113 km plus loin, Ben Ryan débarque aux Fidji. Il y trouve la chaleur, le soleil, les eaux turquoise et surtout "un groupe de gars pétris de talent", comme il le confie au moment d'évoquer son arrivée. Il décide alors de commencer sa mission "avec humilité", et il se fixe comme premier objectif, "de donner des axes précis de travail à une équipe talentueuse mais en manque de repères". Des repères qui manquent aussi au nouveau coach fidjien qui se sentait un peu perdu au début, "quand je suis arrivé, j'étais un peu perdu, c'était une nouvelle histoire. Ils m'avaient vu coacher en Angleterre et ils étaient comme moi, partagés entre craintes et optimisme. Mais la joie de vivre fidjienne l'emporte toujours et j'ai rapidement pu mettre en place un système de jeu et surtout me faire des amis", raconte Ben Ryan.

Des amis qui pour la plupart sont devenus des fans de l’entraîneur anglais. Il faut dire que le rendement de Ben Ryan fut immédiat. A peine arrivé, son équipe gagne les Sevens World Series mettant fin à 4 années de domination néo-zélandaise. Un titre que les Fidji attendaient depuis 8 ans. Dans la foulée, Ryan et les siens réalisent le doublé et filent tout droit aux Jeux Olympique de Rio avec l'étiquette de favoris.

Les Fidji favoris pour le titre de champion olympique

Les Fidji favoris pour le titre de champion olympiqueIcon Sport

La Ryan-mania

Avec toutes ces victoires, les Fidji considèrent leurs joueurs et Ben Ryan comme des héros. Même au sommet de l'état on promet des merveilles en cas de triomphe "historique" aux JO. "Les joueurs se verront offrir des terres, voire des postes de ministres en cas de médaille d'or", assure Ben Ryan, lui qui connaît déjà les joies et les affres du succès. "C'est simple, je ne peux plus sortir sans attirer la foule", explique t-il, "Dès que je sors, ma voiture est identifiée et les gens se regroupent pour scander mon nom fidjien (Benny Ryanny, ndlr)." Aux Fidji, le natif de Wimbledon est devenu une rock star avec une chanson à sa gloire, son émission de télévision, sa place de juge dans le jury de miss Fidji et enfin sa proximité avec le président du pays, Jioji Konrote.

Un succès pas toujours évident à vivre pour cet Anglais, humble et discret. "C'est difficile à dire mais c'est vrai que je suis au centre de l'attention en permanence. Je suis assailli et il est difficile de me cacher", glisse Ben Ryan. Pourtant il va devoir s'habituer à la célébrité, puisqu'un récent article publié sur le site de CNN raconte que des producteurs hollywoodiens s'intéresseraient à son aventure. Il faut dire que l'histoire est belle, surtout si Ben Ryan et ses hommes réussissaient à décrocher la première médaille olympique de l'histoire des Fidji. Cette victoire serait certainement un bel hommage rendu aux victimes du terrible cyclone Winston, qui a ravagé l'île et fait 44 morts en février dernier. Ce serait aussi l'occasion pour ce sujet de la Reine d'Angleterre, de remercier les Fidji, le pays qui l'a sacré Roi.

Les Fidji préparent les JO au Chili

Les Fidji préparent les JO au ChiliIcon Sport

Contenus sponsorisés
0
0