Rugbyrama

JO 2016 - Sevens : Tuisova, Senatla, Vakatawa, Isles... ces 10 stars qui devraient enflammer Rio

Tuisova, Senatla, Vakatawa, Isles... ces 10 stars qui devraient enflammer Rio

Le 07/08/2016 à 09:58Mis à jour Le 10/08/2016 à 16:38

JEUX OLYMPIQUES - Des Français Vakatawa et Bouhraoua aux Fidjiens Tuisova et Kolinisau en passant par l'Américain Isles ou le Kenyan Injera, on vous propose une sélection des 10 stars qui pourraient bien mettre le feu à Rio lors des JO de rugby à 7. Attention, spectacle assuré !

Virimi Vakatawa (France)

Un magicien. Certainement le meilleur joueur de rugby à 7 de la planète. Les Bleus ont en effet la chance de compter dans leurs rangs ce Fidjien d'origine, qui s'est tourné vers le Sevens en 2014 après une expérience à XV au Racing. Convoqué par Guy Novès sous le maillot du XV de France, Vakatawa a tout de même prolongé avec la FFR et le 7. Et tant pis pour les plus grosses écuries du Top 14, qui le voulaient à tout prix.

Virimi Vakatawa, la star des Bleus du 7

Virimi Vakatawa, la star des Bleus du 7Icon Sport

A 7, il vaut avouer qu'il est encore bien plus à l'aise. Sa vitesse mais surtout sa capacité à mobiliser plusieurs défenseurs sur lui - pour mieux faire jouer les autres grâce à des gestes souvent somptueux - en font l'homme le plus dangereux du Circuit, à 24 ans. Le genre de joueur capable de faire lever tout un stade. Et puis, c'est un finisseur hors pair ! En 27 matches cette saison, il a marqué 23 essais... Logiquement, il fait partie de la Dream Tean de l'année.

Terry Bouhraoua (France)

L'autre français au niveau des tous meilleurs joueurs du monde, c'est Terry Bouhraoua. Le capitaine tricolore, 28 ans, évolue lui avec les Bleus depuis 2010. Pour ceux qui ne le connaîtraient pas, ne vous fiez pas à son petit gabarit (1,69 m ; 65 kg) : quand il met les gaz, "Astérix" est quasiment inarrêtable ! Un jus incroyable, une vision du jeu remarquable et là aussi, beaucoup de talent. Le leader de cette équipe de France.

Terry Bouhraoua

Terry BouhraouaAFP

Surtout, dans une discipline où le nombre de transformations fait souvent basculer le match, les Bleus possèdent avec Bouhraoua un buteur de classe mondiale. Tellement précieux.

Seabelo Senatla (Afrique du Sud)

Attention, phénomène ! Senatla, 23 ans, est un véritable TGV ! Lancé, personne ou presque ne peut le rattraper. Une vitesse impressionnante (10.6 au 100 mètres) qui lui permet d'enfiler les essais comme des perles. En attestent ses 155 réalisations en 154 rencontres de Sevens Series (dont 66 essais en 55 matches cette saison) !

Le Sud-Africain Sebano Senatla

Le Sud-Africain Sebano SenatlaAFP

Tout simplement le meilleur marqueur d'essais des World Series en 2015 et 2016. Comme Vakatawa, il figure dans la Dream Team de l'année de World Rugby.

Cecil Afrika (Afrique du Sud)

Dans un autre registre, son partenaire Cecil Afrika n'en est pas moins redoutable. Un véritable meneur de jeu qui "pue" le rugby. Mais aussi une vraie "gueule" avec ses dreadlocks et sa gestuelle parfaite. Sa relation avec Senatla est d'ailleurs bien particulière : Afrika, avec toute son intelligence tactique, n'hésite pas à abuser de son jeu au pied derrière la défense pour servir la vitesse de son ailier.

Cecil Afrika (Afrique du Sud) - 14 mai 2016

Cecil Afrika (Afrique du Sud) - 14 mai 2016Icon Sport

A 28 ans, l'ouvreur des Blitzboks et ancien meilleur joueur du monde en 2011 est également un buteur aussi précis qu'indispensable à son équipe.

Josua Tuisova (Fidji)

On le connaît bien sûr pour sa carrière déjà bien remplie à XV du côté de Toulon. Mais à 7, c'est pas mal non plus ! Appelé par les Fidji, l'un des tous meilleurs joueurs de notre Top 14 s'est très vite réadapté au Sevens pour terroriser les défenses au Paris Sevens.

Josua Tuisova (Fidji) - mai 2016

Josua Tuisova (Fidji) - mai 2016Icon Sport

Un peu comme le futur Racingman Leone Nakarawa, un vrai renfort lui aussi pour la meilleure équipe du monde qui se renouvelle sans aucun souci grâce à son vivier infini de talents. Nul doute qu'à Rio, Tuisova (22 ans) devrait encore faire parler de lui. Et en bien.

Osea Kolinisau (Fidji)

Comment ne retenir que 2 Fidjiens dans ce Top 10 tant les vainqueurs des 2 dernières éditions des World Series dominent de la tête et des épaules la discipline ? On aurait pu ainsi citer Jasa Veremalua ou Jerry Tuwai. Mais Kolinisau, c'est le patron de cette formation. Son leader autant charismatique et historique que de jeu.

Osea Kolinisau (Fidji) - mai 2016

Osea Kolinisau (Fidji) - mai 2016Icon Sport

C'est d'ailleurs lui qui a été choisi à la charnière de la Dream Team de cette saison. Surtout, le capitaine (30 ans, plus de 1 000 points en Sevens) est le porte-drapeau de la délégation fidjienne, qui compte sur le rugby pour décrocher une première médaille olympique dans l'histoire du pays.

Rieko Ioane (Nouvelle-Zélande)

L'une des grandes révélations de la saison. A Seulement 19 ans, Rieko a rejoint son frère Akira (21 ans) en sélection. Ensemble comme chez les Blues à XV, ils ont apporté une véritable plus-value aux All Blacks. Si Akira est plus travailleur, devant, Rieko est un pur talent qui laisse exprimer toutes ses qualités lors des actions au large.

Rieko Ioane (Nouvelle-Zélande) - 14 mai 2016

Rieko Ioane (Nouvelle-Zélande) - 14 mai 2016AFP

Un très beau gabarit (1,89 m ; 102 kg) pour un joueur percutant mais aussi bon dans l'évitement. A Rio, ce gros franchisseur devrait lui aussi causer pas mal de dégâts.

Sonny Bill Williams (Nouvelle-Zélande)

Certes, il n'est pas titulaire avec les All Blacks. Certes, il vient d'arriver cette saison au Sevens avec l'objectif de participer aux JO. Mais quand même, qu'on le veuille ou non, Sonny Bill Williams (31 ans) est une star. Son statut ne fait aucun doute.

Sonny Bill Williams (Nouvelle-Zélande) - 14 mai 2016

Sonny Bill Williams (Nouvelle-Zélande) - 14 mai 2016Icon Sport

SBW, c'est un athlète unique, de très haut niveau, capable de passer du rugby à XIII au XV (2 fois champion du monde) et enfin au 7, avec à chaque fois la même réussite. Surtout, il pourrait bien enflammer Rio à chacune de ses entrées en jeu. Car le roi du offload, geste si spectaculaire bien présent au Sevens, c'est lui !

Carlin Isles (USA)

Une fusée. Ancien sprinteur avec un temps de référence à 10.13 au 100 mètres, Carlin Isles, 26 ans, est tout simplement le joueur de rugby le plus rapide au monde. L'Américain a même tenté de se qualifier pour les Jeux sur 100 mètres mais la concurrence aux USA a finalement eu raison de ses ambitions.

Carlins Isles (USA) - juillet 2016

Carlins Isles (USA) - juillet 2016AFP

Collins Injera (Kenya)

La légende vivante du rugby à 7. A 29 ans, Injera est devenu cette saison le meilleur marqueur d'essais de l'histoire des World Rugby Sevens Series, avec 235 réalisations en 10 ans sur le Circuit, détrônant l'Argentin Gomez Cora (230 essais).

Injera (Kenya) pose avec Rudisha, Yego et Humphrey - 22 juillet 2016

Injera (Kenya) pose avec Rudisha, Yego et Humphrey - 22 juillet 2016AFP

Sa réputation est telle qu'il a été nommé sportif kenyan des années 2009 et 2010. Son frère, Humphrey Kayange, est la capitaine de l'équipe kenyane.

Contenus sponsorisés
0
0