Rugbyrama

Italie : Cittadini prend sa retraite

Italie : Cittadini prend sa retraite
Par Ludovic Favre via Midi Olympique

Le 19/06/2020 à 17:35Mis à jour Le 19/06/2020 à 17:46

RETRAITE - Passé notamment par Bayonne et le Stade français, le pilier international Lorenzo Cittadini, 37 ans, a annoncé ce vendredi midi la fin de sa carrière. Un contrat d’entraîneur à temps-plein l’attend à Calvisano pour la saison prochaine.

Dans la foulée de la retraite annoncée d’Alessandro Zanni (119 sélections), c’est un autre monument du rugby italien qui lui emboîte le pas. En effet, le droitier italien Lorenzo Cittadini (58 sélections entre 2008 et 2017, 2 participations à la Coupe du monde) a annoncé qu’il quittait la scène, à presque 38 ans et après seize saisons professionnelles.

Sa carrière, débutée à Brescia (jusqu’en 2005), prend donc son envol à Calvisano (il y deviendra international, en 2008) puis à Trévise (2009-2014), le voyant remporter deux titres de champion d’Italie, en 2008 et 2010. Ses bonnes performances attisant les convoitises, le pilier s’exile en Angleterre et rejoint les Wasps, de 2014 à 2016. Après cette expérience britannique, Lorenzo Cittadini débarque en Top 14, venant renforcer l’effectif de l’Aviron bayonnais, tout juste promu à l’été 2016. La saison suivante, il rejoint le Stade français pour une expérience mitigée. Malgré un contrat courant jusqu’en 2019, l’Italien fait partie des neuf joueurs licenciés par le club parisien en juin 2018.

Sans club, il décide de revenir au pays et s’engage alors à Vérone, où il côtoie l’ancien Toulousain Jean-François Montauriol. L’équipe de Vénétie ne parvient pas à se sauver en première division et Lorenzo Cittadini opte pour le retour aux sources, à Calvisano ( 14 apparitions cette saison ; six en Coupe d’Europe, 8 en Top 12). En parallèle, il mettait aussi régulièrement son expérience au service des jeunes de Brescia, son club formateur, et possédait une double casquette de joueur-entraîneur à Calvisano, aux côtés du manager Gianluca Guidi.

A la rentrée, il prendra davantage de galons et sera en charge son adjoint, en charge des avants : "Je regarde en arrière et je suis content de ma carrière. La blessure de 2008 (double fracture tibia-péroné, N.D.L.R.) a été une incitation encore plus forte à travailler pour revenir à haut niveau. C'est le moment idoine pour aller de l'autre côté du terrain et essayer de redonner aux nouvelles générations ce que le rugby m'a apporté, rendre disponible ce que j'ai appris au fil des ans. Je remercie les clubs qui ont cru en moi, les entraîneurs qui m'ont permis de vivre mon rêve, ma famille de toujours être proche de moi. Et je remercie les supporters de l'équipe nationale, toujours incroyables d'affection et de passion: je ne pense pas que j'étais un champion mais j'ai toujours ressenti une grande affection pour eux. J'espère que j’ai rendu tout ça sur le terrain."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés