Icon Sport

"Quand vous voyez le match de Dupont… Il est vraiment au-dessus", le Top des déclas du week-end

"Quand vous voyez le match de Dupont… Il est vraiment au-dessus", le Top des déclas du week-end
Par Rugbyrama

Le 25/10/2021 à 18:43Mis à jour

Broncan reconnaît qu'Antoine Dupont et les Toulousains étaient au-dessus dans le derby face à Castres, Urios reveint sur le congé paternité de Nagusa, Voisin ne cache pas sa déception après la défaite de Brive face au BO ou encore les précisions de Michalak quant à son rôle au RCT... Voici le Top des déclas du week-end :

" Il n’y avait pas grand chose à faire face à ce Toulouse-là"

Forcément déçu à l’issue de ce derby cauchemardesque, Pierre-Henry Broncan a tout de même chercher à positiver. Le manager castrais veut se servir de ce lourd revers pour faire grandir son groupe : "Il faut tout simplement se servir de cette lourde défaite pour grandir et préparer au mieux la réception de Brive la semaine prochaine. Ce qui me rend triste, c’est que paradoxalement les joueurs ont été présents dans le combat. Ils n’ont jamais baissé la tête malgré l’ampleur du score. Malheureusement, il n’y avait pas grand chose à faire face à ce Toulouse-là. Quand vous voyez le match d’Antoine Dupont… Il est vraiment au-dessus du lot."

" Nagusa se fout un peu de la gueule de tout le monde"

L'entraîneur de l'Union Bordeaux-Bègles n'a pas la langue dans sa poche, c'est bien connu. Invité à parler du congé paternité pris par le Grenoblois Timoci Nagusa dans les Grandes Gueules du sport, sur RMC,, l'ancien talonneur n'a pas fait dans le détail. Pour lui, l'ailier prend en otage son club en faisant ce choix : "Je trouve qu'il (Timoci Nagusa, ndlr) prend en otage son staff, son club. Un sportif de haut-niveau, même s'il a des contraintes fortes de performances et de vie à côté pour la performance, il a quand même beaucoup de temps libre. Il peut bien subvenir à sa famille tout en jouant le jeu avec son club. Je crois qu'il y a un vrai problème de confiance. Après, il n'est pas à son coup d'essai. Il a joué à Montpellier et systématiquement, il arrivait avec quinze jours, trois semaines, un mois de retard avec son club. Et visiblement, ce n'était pas systématiquement pour le congé paternité. Pour moi, ça dépasse le cadre sociétal."

" On va arrêter de se prendre un peu pour des stars"
" Mon objectif n'est pas de prendre la place de qui que ce soit."

En duplex samedi soir sur le plateau du Canal rugby club depuis l'Australie, où il vit une partie l'année, Frédéric Michalak a confirmé qu'il rejoindrait bien le RCT en décembre prochain pour compléter son staff technique, mais il précise qu'il ne souhaite pas "prendre la place de qui que ce soit." Au RCT, dont il a porté les couleurs entre 2012 et 2016 et dont il intégrera le staff technique à partir de décembre, Michalak espère "amener du contenu nouveau, de nouvelles idées, être au service des joueurs et des entraîneurs. Il y a énormément de sessions de travail, énormément de choses à faire et de plus en plus de clubs vont chercher des expertises extérieures, pour amener de nouveaux discours.

Contenus sponsorisés