Icon Sport

Toutes les réquisitions prononcées à l’encontre de Laporte, Altrad, Atcher, Simon et Rover

Toutes les réquisitions prononcées à l’encontre de Laporte, Altrad, Atcher, Simon et Rover
Par Rugbyrama

Le 21/09/2022 à 12:06Mis à jour Le 21/09/2022 à 15:31

PROCÈS LAPORTE/ALTRAD - Huit jours après le début du procès, les magistrats du PNF (parquet national financier) ont livré leurs réquisitions ce mardi soir. Trois ans de prison dont deux avec sursis ont été prononcés à l’encontre de Bernard Laporte et Mohed Altrad. Ces réquisitions ont été qualifiées de "particulièrement lourdes" par François-Xavier Dulin. Les voici en détails.

Contre Bernard Laporte

Au sujet du président de la Fédération Française de Rugby, les procureurs du PNF ont réclamé ce mardi soir trois ans de prison, dont deux avec sursis. Niveau financier, une amende de 50 000 euros a également été prononcée, tout comme deux ans d’interdiction d’exercer toute fonction en lien avec le ballon ovale, même en tant que bénévole. A également été évoqué un exécution provisoire. Ce qui signifie que si la juge va dans le sens du procureur, Bernard Laporte devra quitter ses fonctions dès le moment où sa peine sera prononcée, même s’il fait appel.

Contre Mohed Altrad

Pour ce qui concerne l’actuel président de Montpellier, les mêmes peines ont été demandées, à un détail près qui a tout de même son importance. Les trois ans de prison dont deux avec sursis sont encore là mais c’est l’amende qui est plus imposante, d’un montant de 200 000 euros. Mohed Altrad risque également deux ans d’interdiction de gérer une société commerciale et comme Laporte, d’interdiction d’exercer toute fonction dans le rugby.

Top 14 - Mohed Altrad (Montpellier) sur le banc lors des demi-finales

Top 14 - Mohed Altrad (Montpellier) sur le banc lors des demi-finalesIcon Sport

Contre Serge Simon

Les peines sont "moins lourdes" à l’encontre de Serge Simon. A été requis de la part du procureur : un an d’emprisonnement dont six mois avec sursis, une amende de 10 000 euros et toujours l’interdiction d’exercer toute fonction dans le monde du ballon ovale mais "seulement" pendant un an.

Contre Claude Atcher

Deux ans de prison dont un avec sursis ont été requis par les procureurs du PNF pour ce qui concerne l’ancien directeur général de la Coupe du monde 2023. Une amende d’un montant de 50 000 euros et toujours une interdiction d’exercer toute fonction en lien avec le rugby, d’une durée de trois ans cette fois.

Claude Atcher France 2023

Claude Atcher France 2023Icon Sport

Contre Benoît Rover

Le gérant de la société Score XV risque jusqu’à un an d’emprisonnement dont six mois avec sursis. Trois ans d’interdiction de gérer une société commerciale et toujours une interdiction de toute fonction en lien avec le monde du ballon ovale.

Contenus sponsorisés