• Vincent Etcheto - Soyaux-Angoulême
    Vincent Etcheto - Soyaux-Angoulême

Etcheto : "Monter un commando en huit matchs et sauver le club"

Le

PRO D2 - Soyaux-Angoulême a de quoi regretter son déplacement à Montauban. Dominateurs au score pendant 75 minutes, les hommes de Vincent Etcheto ont craqué en fin de match et repartent sans point. Le manager partage les moments-clés du match et livre son sentiment sur la première partie de saison. Le SAXV est actuellement avant-dernier du Pro D2.

Vous menez pendant 75 minutes à Sapiac et n'empochez finalement pas le moindre point. La frustration domine ?

C'est cruel mais une victoire ça se mérite, tout comme un point de bonus. On ne l'a pas mérité parce qu'on a manqué de discipline tout au long du match, on a même joué à treize. On perd des conquêtes importantes comme cette mêlée qui nous fait perdre le bonus, cette touche où on se fait enfoncer et où il y a essai de pénalité... On fait trop de cadeaux parce qu'on n'est pas en maîtrise. On rate une pénaltouche facile... deux même ! On se fait bousculer sur un ruck en zone de marque, on a un coup de pied à mettre en touche et on ne le met pas... Ce sont toutes ces petites choses.

Comment expliquer cette fin de première période désastreuse avec deux cartons jaunes ?

On fait trente minutes très bonnes et dix minutes à treize. On est fébrile et pourtant on le sait : on est l'équipe la plus indisciplinée de Pro D2 et on le paye. Ils nous ont respecté ou pas mais ils ont préféré aller en touche sur les pénalités à tenter, il y a eu au moins douze pénaltouches dans le match. Les équipes viennent nous affronter là et elles ont raison parce qu'on perd.

Oyonnax seul au monde, Mont-de-Marsan nouveau dauphin, Soyaux-Angoulême retrouve la zone rouge... Tous les enseignements de la 15ème journée de Pro D2 ! ⬇️https://t.co/0jx2lbfvP7

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 16, 2022

D'ailleurs, les deux fins de mi-temps sont fatales...

Peut-être qu'on n'est pas assez costauds, peut-être qu'inconsciemment, on arrête un peu de jouer vu qu'on est bien dans le match. Pourtant, on finit bien le match à Massy et à Biarritz donc ce n'est pas une constante. Massy, on était au couteau, on gagne à la 80e donc des fois ça tombe pour nous. Aujourd'hui, on a manqué de maîtrise et notamment nos joueurs leaders, qui ont pourtant fait un bon match. Matthieu Ugalde disait justement qu'il fallait qu'on soit parfaits pour gagner parce qu'on a zéro marge.

Vous avez senti le match basculer à la toute fin ?

On sait que ça faisait un petit moment qu'on prenait des pénalités. J'ai dit aux joueurs que je ne pouvais pas leur reprocher de ne pas être courageux. Mais être courageux, peut-être que même en Série ça ne suffit plus. Il faut être lucide, intelligent. C'est dur à vivre, mais on a beaucoup fait tourner depuis le début de la saison, on formait de l'émulation. Et peut-être que pour être précis, on va devoir resserrer le groupe. Il ne faut pas se voiler la face, on n'est pas loin, mais on n'est pas prêts pour se maintenir.

Quel bilan faites-vous de cette phase aller ?

On va retenir qu'on est montés en tant deuxième de Nationale derrière Massy et qu'on est devant Massy. On est monté d'une place, c'est peu et ce n'est pas suffisant. Il faut au moins monter de deux places pour être quatorzième de cette Pro D2. Bien sûr qu'il y a des choses bien mais il y a ce match-là et celui de Grenoble où on aurait pu gagner, à Mont-de-Masan on doit prendre le bonus et on ne le fait pas, on perd à la maison contre Aurillac et Rouen qui sont des équipes qu'on aurait dû battre. En gros, on a perdu dix points, avec lesquel on serait dixième ou onzième.

Et voici tous les résultats de la soirée de notre chère et tendre Pro D2 !?https://t.co/y1pirGInEW

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 16, 2022

Que penser de la deuxième partie de saison ?

On a deux matchs à la rentrée, une coupure et après il y a six matchs. J'ai dit aux joueurs qu'il fallait monter un commando en huit matchs et sauver le club.

Vous avez beaucoup communiqué avec Matthieu Ugalde en fin de match. Que lui avez-vous demandé ?

J'ai juste dit à Matthieu de bien faire les choses simples. On a un projet de jeu qui est simple et on s'est mis à déjouer. Manu Saubusse qui fait un renversement et le petit Barka, le talonneur, qui est un très bon porteur de balle mais qui tape un coup de pied rasant... Ce n'est pas ce que je demande. Je demandais à garder le ballon parce que cette équipe de Montauban n'était pas en confiance et je suis sûr que si on faisait trois ou quatre temps de jeu, elle se mettait à la faute.

Cette saison ressemble à celle d'il y a deux ans, lorsque le SAXV est descendu ?

On était moins bien l'année de la descente. Là, on est dans le match à chaque fois, à part à Colomiers où Ole Avei prend un carton rouge. Mais c'est l'indiscipline qui nous tue ! Sur ces matchs à l'extérieur, jouer à treize, c'est dur, et on en reprend deux cartons jaunes à la fin, ça fait quatre et ça fait des différences. On avait un arbitre, M. Cardona qui travaillait avec nous, mais comme il est parti à l'UBB, peut-être qu'il va falloir qu'on se penche sur ça à la rentrée. Après, on n'a pas à rougir sur le jeu.