• Pro D2 - Ruru - Provence Rugby
    Pro D2 - Ruru - Provence Rugby

Provence et Oyonnax se quittent sur un match nul

Le | Mis à jour

PRO D2 - En clôture de la sixième journée de Pro D2, Provence Rugby a concédé un match nul, devant son public, face à Oyonnax. Après une rencontre âpre, les deux équipes se sont quittées sur un score de parité (19-19). Un résultat qui n’arrange pas forcément le club entraîné par Mauricio Reggiardo, puisqu’il reste collé dans le bas du classement, à la treizième place.

Avec une seule victoire depuis le début de la saison et une quatorzième place au classement avant cette rencontre, loin, très loin des ambitions de top six annoncées, Provence Rugby n’avait (déjà) pas le droit à l’erreur ce vendredi soir, pour le premier match du second bloc.

Sous pression, Provence Rugby souffrait sur l’entame de match. Face à une équipe d’Oyonnax qui tenait le ballon, gagnait les impacts et se nourrissait des fautes adverses, le club local se retrouvait mené 0-6 après onze minutes, suite à deux pénalités tentées et réussies par Jules Soulan (7e, 11e). Privés de munitions sur le début de match, les garçons de Mauricio Reggiardo imposaient une première longue séquence, au quart d’heure de jeu et Florent Massip débloquait le compteur de son équipe (3-6, 17e), après avoir manqué la cible un instant plus tôt (14e).

Globalement, ce premier acte était serré et âpre, avec une grosse bataille au sein de la zone de ruck. Jules Soulan redonnait six points d’avance aux siens grâce à une pénalité (3-9, 21e) et Provence répondait par une nouvelle longue séquence. Après un bon travail des avants locaux, le pilier fidjien Luke Tagi, très bon vendredi soir, filait inscrire en puissance le seul essai de cette première période (30e). Il ramenait ainsi Provence à un point, car Florent Massip manquait la transformation. Ainsi, Oyonnax virait devant à la pause (8-9). "Je pense que le premier qui va craquer en seconde période va le payer à la fin", glissait alors Aurélien Callandret au micro de nos confrères de Canal +.

Massip laisse onze points au pied

Dès la reprise, Provence et Oyonnax se livraient un véritable bras de fer. Jules Soulan manquait une première tentative en seconde période (48e), réussissait la suivante (55e) et Florent Massip lui répondait dans la foulée (57e). Ainsi, à l’heure de jeu, un point séparait toujours les deux équipes (11-12). Provence décidait alors d'accélérer et, après une touche bien négociée dans les 22 mètres adverses et un renversement intelligent, Nadir Bouhedjeur aplatissait le second essai de son équipe, en coin. Florent Massip manquait la transformation (16-12) et Rory Grice, coupable d’un plaquage sans ballon sur Bilel Taieb, recevait logiquement un carton jaune (61e).

Pourtant à quatorze contre quinze, Oyonnax repassait devant presque en suivant, puisque cinq minutes plus tard, Tony Ensor était à la conclusion d’un beau mouvement initié par les trois-quarts d’Oyonnax (16-19, 68e). Dans une fin de match indécise, Florent Massip, en difficulté dans l’exercice du tir au but (onze points laissés au pied), manquait une première tentative lointaine pour ramener Provence à hauteur d'Oyonnax (71e). Il réussissait la suivante, plus abordable (73e) et les deux équipes se retrouvaient alors dos à dos (19-19). Jusqu’au bout du temps additionnel (80+4e), Provençaux et Oyomen essayaient de faire basculer la rencontre, mais les deux clubs étaient finalement contraints de se quitter, après un terrible bras de fer, sur ce score de parité.