• Pro D2 - Oyonnax - Théo Millet
    Pro D2 - Oyonnax - Théo Millet

Oyonnax écrase Aurillac et enchaîne un sixième succès de rang

Par Mathias Merlo
Le | Mis à jour

PRO D2 - À Charles-Mathon, Oyonnax a confirmé son statut de leader de ProD2 en venant facilement à bout du Stade aurillacois (45-3). Les Oyomen valident un nouveau bonus offensif et enchaînent ainsi un sixième succès de rang.

Efficace et propre... comme Oyonnax ! Loin d'être tout le temps génial dans le premier acte, le club de l'Ain a été froid comme l'air ambiant dans les coursives de Mathon. Face à une formation d’Aurillac remaniée, Oyo est d’abord tombé dans un jeu de dépossession stérile. Pour se rassurer, les hommes d’El Abd ont fait appel aux gros bras. Après une penaltouche à cinq mètres, Geledan, avec l’aide de quatre soutiens, a planté la première des sept banderilles (7-0, 12e).

Malgré la réduction de l’écart d’Aucagne (7-3, 26e), les Aurillacois ont souffert de manière continue dans cette partie notamment en conquête. Justement, successivement à un lancer perdu au niveau des quarante mètres, Ravouvou en a profité pour inscrire un deuxième essai. Malin, le Fidjien a relevé le ballon d’un ruck pour filer entre les perches (14-3, 26e).

Sonnés, les hommes de Gontineac ont bu le calice jusqu’à la lie juste avant le retour aux vestiaires. Après un beau lancer de Geledan, Oyo a fait une nouvelle fois parler sa puissance. À la suite d’une énorme charge de Laclayat, toujours aussi dominateur, Battye a terminé le travail de ses équipiers (21-3, 40e+1). Sans douter, le leader de ProD2 est rentré à la pause avec le match déjà dans la poche.

Laclayat, le serial marqueur a encore frappé

Il ne restait plus qu'à conserver le bonus offensif. Et pour cela, pas rassasié, Oyonnax a maintenu la tête d’Aurillac sous l’eau. Durand est venu convertir un nouveau maul surpuissant (26-3, 51e). Tout en puissance, l’OVNI Laclayat a marqué son huitième essai de la saison au terme d’une relance exceptionnelle de Ravouvou, qui a remonté cinquante mètres à la main (33-3, 56e). Sur cette même action, Aurillac a payé un lourd tribut. Yobo a écopé d’un avertissement pour avoir ralenti de manière cynique l'avancée adverse.

Sous la pluie, les Cantalous ont poursuivi leur deuxième période cauchemardesque. Pour un choc tête contre tête avec Taofifenua, Rodgers a reçu un carton rouge logique (58e). Malgré leur débauche d’énergie pour rattraper de nombreux coups, les Aurillacois ont encore plié face à la puissance de Delmas (40-3, 63e) et au ventriglisse d'Ensor (45-3, 76e).

Plus que jamais leader de ProD2, Oyonnax se rendra à Soyaux-Angoulême, le 2 décembre, pour poursuivre son invincibilité. Les Aindinois n’ont plus perdu depuis le 16 septembre et leur défaite sur la pelouse du Stade Montois (23-6). Depuis, ils ont enchaîné sept victoires et un nul. Pour Aurillac, il faudra relever la tête avec deux réceptions de rang face à Colomiers et Vannes.