Icon Sport

Montauban et Biarritz, deux gros poissons et un même objectif : rattraper le bon wagon

Montauban et Biarritz, deux gros poissons et un même objectif : rattraper le bon wagon

Le 05/10/2022 à 18:21Mis à jour

PRO D2 - C'est l'affiche de cette sixième journée de Pro D2 et elle est plus qu'alléchante. Montauban reçoit Biarritz dans la cuvette de Sapiac jeudi soir, dans un choc aux enjeux multiples. Les deux clubs, prétendants à la qualification pour la phase finale en fin de saison, ont connu des départs timides, mais comptent désormais se reprendre pour tutoyer les sommets du championnat.

Ils sont en embuscade, près du top 6, avec onze points au classement. En fait, Montauban et Biarritz possèdent pas mal de similitudes en ce début de saison. Deux gros poissons, à qui ont prédisait d'entrée une qualification pour la phase finale, deux clubs qui ont aussi alterné le bon et le moins bon lors du premier bloc d'un championnat toujours plus relevé. Dans une Pro D2 où au moins douze équipes peuvent avoir le top 6 comme objectif, Montalbanais et Biarrots ont été surpris et c'est leur statut de favoris qui en a pris un coup.

Le récent relégué du Top 14, le BO a par exemple lâché des points à Vannes mais surtout contre Mont-de-Marsan à Aguiléra. Une première défaite à domicile cette saison quelque peu rattrapée par le match nul arraché à Nevers, mais qui a largement freiné l'élan basque. "Il n’y a rien de transcendant, soupirait le talonneur Bastien Soury en revenant sur le premier bloc des siens. Nous descendons de Top 14. Nous n’avons pas de constance dans nos matchs. Nous sommes capables d’alterner le très bon et le très mauvais. Comptablement, nous sommes presque dans les clous, mais au niveau du contenu, c’est moyennasse. Nous allons rester très, très modestes."

Une recherche de stabilité

Montauban, même si encore invaincu à domicile, a de son côté eu du mal loin de son historique cuvette de Sapiac. À Carcassonne et Béziers, les Vert et Noir ont manqué d'ingrédients pour pouvoir rivaliser et affirmer son statut. Il faut dire aussi que pour les deux écuries, cette saison est particulière. Biarritz redécouvre un championnat qu'il a quitté il y a deux ans et a dû repartir sur de nouvelles bases. Les Montalbanais, non-qualifiés pour la phase finale la saison dernière, ont aussi procédé à un large remaniement d'effectif.

Si le mercato est (très) prometteur, des automatismes doivent encore être trouvés pour permettre à l'équipe de performer. Cela a été le cas avant la trêve, où les Tarn-et-Garonnais ont montré un visage plus que séduisant, en marchant sur le leader montois (43-19). Un succès bonifié qui a permis aux hommes de David Gérard de reprendre confiance et de remonter au classement. "À la fin, j'ai senti beaucoup de soulagement, nous soulignait d'ailleurs le manager. Ça faisait deux ou trois semaines qu'on ne travaillait pas dans le confort parce qu'on avait une pression lourde et négative sur nous. Je trouve qu'on progresse un peu partout."

Des formes similaires

Le club du président Maillard - qui se dit confiant à l'idée de récupérer ses deux points perdus avant la saison pour une irrégularité au niveau du budget - se rapproche du top 6 et pourrait l'intégrer en cas de victoire contre Biarritz jeudi. Mais les Biarrots ont eux aussi bien terminé leur bloc. Outre le match nul presque miraculeux ramené de Nevers, où il n'est jamais simple de prendre des points, le BO s'est imposé face à Carcassonne lors de la cinquième journée.

Un succès loin d'être parfait, mais qui a le mérite d'exister face à un concurrent direct au top 6. À Montauban jeudi, les Rouge et Blanc auront fort à faire dans un duel qui risque d'être accroché. Mais un succès lancerait définitivement leur saison et les propulserait au sein d'un top 6 qui leur tend les bras. Surtout qu'après, le BO enchaînera avec deux réceptions (Agen et Colomiers), avant un déplacement à Rouen. Une série pourrait alors rapidement s'enclencher et Biarritz retrouverait les sommets.

Beaucoup de spéculations, mais ce qui est sûr, c'est que le vainqueur de ce duel jeudi prendra une vraie bonne bouffée d'air et s'approchera un petit peu de ce qui pourrait bien être le bon wagon.

Contenus sponsorisés