• Pro D2 - Biarritz s'est imposé lors de la réception de Soyaux-Angoulême
    Pro D2 - Biarritz s'est imposé lors de la réception de Soyaux-Angoulême

Biarritz assure, Nevers y perd... Les enseignements de la soirée

Le | Mis à jour

PRO D2 - Dans cette quatorzième journée de Pro D2, il y a eu quelques enseignements à retenir. L'hégémonie des Oyomens se poursuit face à Montauban, les Montois montent sur le podium en battant Grenoble ou encore Carcassonne qui double Nevers dans le bas du classement. Découvrez ce qu'il fallait retenir !

Provence enchaîne mais manque le bonus

Les hommes de Mauricio Reggiardo avaient à coeur de poursuivre leur belle série de victoires et surtout de se rapprocher des places chaudes. Entre deux équipes de milieu de tableau le temps était à l'observation. Tellement qu'à la pause, les deux formations se quittent sur un 3-3 où Lydon répondait à Massip, voilà tout au tableau de marque. Pendant la mi-temps, les discours de part et d'autre ont visiblement fonctionné puisque 40 points ont été inscrit dans cette deuxième période.

Le jeune talonneur Lucas Martin plante le premier essai de la partie, le jour de son anniversaire. Joli cadeau. Puis Simon Tarel et enfin l'arrière Florent Massip offraient le saint bonus aux sudistes. Si Lydon enchaîne trois pénalités, c'est surtout Maafu qui gâchera la fête provençale. En marquant sur le gong, voilà que le provisoire bonus devient poussière. Avec ce succès, Provence se replace au sixième rang tandis que les protégés de Nicolas Godignon sont dixièmes.

Aurillac, sept à la maison

Désormais, les étrangers y sont habitués, venir à Jean-Alric, ça peut vite vous mettre dans le brouillard. Et du brouillard, il y en avait à couper au couteau sur le plateau du Cantal. Pourtant, cela n'a pas freiné les ambitions dans un match animé. Masterson marque d'abord avant que Bastardie ne lui réponde d'un joli mouvement collectif. Hulleu puis Coertzen s'ajoutent au tableau de marque, et voilà que le public cantalien a pu profiter de quatre essais, ce qui n'était pas arrivé depuis la mi-septembre. Une seconde mi-temps où Bretons et Aurillacois tentent coup à coup leur chance arrive.

Palmier, redoutable buteur, conforte d'abord Aurillac et éloigne Vannes du bonus défensif avant que Coertzen ne vienne définitivement tuer tout espoir. L'essai de Iachizzi n'y changera rien, Aurillac poursuit son bonhomme de chemin. Septième succès à domicile cette saison et neuvième place au classement pour les hommes de Roméo Gontinéac. Malgré la défaite, Vannes reste septième avec un petit point de plus.

Carcassonne respire un peu

Il y avait de la tension, de la peur pour ces deux formations proches de la zone rouge. Carcasonne devait l'emporter pour doubler son adversaire du soir, une défaite et le danger se rapprochait. Et pourtant, les Nivernais frappent les premiers avec Manevy. Les Audois sont menés 10 à 3 à la 17ème minute et donc en mauvaise posture. La réaction par cet essai de Grigg ajouté à la transformation et deux pénalités et "Carca" reprend son souffle avant de rentrer aux vestaires (16-10).

Le deuxième acte sera encore plus serré puisque le pilier de l'USON Van der Merwe relance les débats. Plus que deux points d'avance pour les joueurs de Christian Labit. Mais c'était sans compter sur le récent qualifié à la coupe du monde 2023 Samuel Marques qui claque un drop et redonne un petit peu d'oxygène aux siens. Une pénalité de part et d'autre, et Carcasonne s'en tire en laissant le bonus défensif à Nevers. Avec 26 points chacun, les deux concernés ne comptent que 4 points d'avance sur le premier rélégable Montauban.

Biarritz, dauphin en approche

En accueillant Soyaux-Angoulême, Biarritz avait une occasion en or pour creuser l'écart en haut du tableau contre un adversaire supposé plus faible. Et surprise, c'est le SA XV qui ouvre la marque avec Bidart, drôle de coincidence pour un joueur qui porte le nom d'une commune voisine. Mais à part une pénalité d'Ugalde à la 20ème, les Angoumoisins feront chou blanc jusqu'à la sirène finale.

Dans ce duel aux antipodes, Perraux sera l'un des grands hommes de cette partie et l'un des artisans à ce succès avec 17 points marqués sur les 32 totaux. Sauveterre, Tyrell puis finalement Dixon pensent donc offrir un bonus aux Biarrots. Manqué ! L'ancien Palois, star du Supersevens Barka, privera en toute fin de match les coéquipiers de Barnabé Couilloud d'un bonus offensif. Malgré cette frustration de fin de match, le BO est deuxième ce soir derrière des Oyomens, toujours souverains. Les joueurs de Vincent Etcheto sont eux 14ème ce vendredi soir.

Colomiers, quatrième mais pas serein

Massy restait sur deux défaites à la maison, Colomiers sur trois à l'extérieur. Autant dire que l'heure était à l'inversion de tendance des deux côtés. Alors Colomiers frappe en premier et trois fois d'affilée. Lescure, Ready et Perrin tous dans la première demi-heure. Comme pour marquer l'adversaire. Le Massicois Pichon répond juste avant la pause. Massy encaisse mais montre du répondant et de la combativité. Mais un nouveau coup sur la tête est asséné avec l'essai du troisième ligne Pompon au retour des vestiaires.

Lui qui doublera la mise une vingtaine de minutes plus tard. Mais comme expliqué précedemment, Les Essoniens n'étaient pas venus faire de la figuration. Dans l'intervalle des essais columérins, ils répondent. Chabeaudie d'abord, Timo ensuite. Puis en fin de rencontre Deleuze vient offrir le bonus défensif aux siens. Un point qui pourrait évidemment s'avérer précieux tant la lutte est âpre en bas du classement. Colomiers de son côté est quatrième mais paradoxalement pas tranquille. Les Haut-garonnais sont suivis de près par Grenoble et Agen qui ont le même nombre de points (36). Mieux (ou pire, c'est selon), ils n'ont que cinq points d'avance sur le dixième Rouen, avant de recevoir Oyonnax la semaine prochaine. Preuve de la complexité de ce Pro D2.

Oyonnax poursuit sa route

C'est une habitude désormais les soirées de Pro D2 victorieuses pour le leader incontesté oyonnaxien. Et une de plus dans la besace pour les hommes de Joe El-Abd. Face à des Montalbanais venus avec un groupe remanié mais certainement pas en position de victimes, Oyo a fait le boulot. Un succès obtenu principalement en première mi-temps où les Oyomens ont scoré 26 points et n'en ont encaissé que trois.

Grice, Lovobalavu, Stark et Geledan ont offert un bonus provisoire dans les quarante premières minutes. Un bonus qui s'est avéré définitif puisque l'essai de Pujol en fin de rencontre n'aura eu que pour but de ne pas laisser les Verts stériles devant l'en-but aindinois. Oyo est donc leader une fois de plus à l'issue d'une journée de Pro D2. Montauban de son côté, avec 22 points, reste bloqué à la 15ème place,à deux points de Soyaux-Angoulême.

Mont-de-Marsan tout bonus grimpe sur le podium

Cette affiche du vendredi soir était alléchante et a tenu ses promesses. Dominants dans le jeu, les Landais inscrivent deux essais rapidement, par le centre Mensa puis l'ailier Rasaku. Minés par une indiscipline claire, le Grenoblois Fortunel ne se manque pas et remet les siens dans le match. 14 à 9 à la pause, les Montois doivent corriger le tir sur le plan disciplinaire.

Et c'est le cas en deuxième mi-temps où le jeu est plus fluide côté locaux. Wakaya marque le troisième essai mais l'Iserois Atunaisa lui répond pour bloquer un potentiel bonus. Le jeune ailier montois Renda aplatit en fin de rencontre l'essai du bonus offensif et voilà que Mont-de-Marsan enchaîne une troisième victoire d'affilée. Un succès qui les propulsent sur le podium avec 37 points. Ils recevront Carcassonne à Guy-et-André-Boniface pour poursuivre cette série intéressante. De son côté, Grenoble devra tenter de se rassurer en recevant Massy.