• Pro D2 - Thomas Laclayat (Oyonnax)
    Pro D2 - Thomas Laclayat (Oyonnax)

Oyonnax gagne à Soyaux-Angoulême et impose son rythme de leader

Le | Mis à jour

Le leader du championnat remporte un septième succès consécutif. Malmené à la pause, Oyonnax s'est offert un 15 à 0 dans le deuxième acte pour l'emporter 20 à 15 à Chanzy. Un succès marqué par le triplé de son ailier Gavin Stark. Soyaux-Angoulême doit se consoler avec un point de bonus défensif.

Dans le premier acte, Oyonnax récite d’abord un joli lancement de jeu après touche et file marquer sur l’autre aile, par Gavin Stark (8e). Ensuite, le leader du championnat est contrarié. Car comme prévu, Soyaux-Angoulême a décidé d’user à fond de la carte du combat dans cette partie. Et dans le premier acte, les phases de conquête tournent alors à l’avantage des Charentais. Ainsi, cela leur permet de repasser devant Oyo grâce à un essai de Saba Pesvianidze (30e) alors que les Angoumoisins insistent dans l’axe. De manière frontale, les locaux fixent leurs adversaires sur un ballon porté puis profitent d’un avantage pour tenter la transversale au pied de Matthieu Ugalde vers l’aile de Marvin Lestremau. Pour le deuxième essai des joueurs de Vincent Etcheto (38e). A la pause, Soyaux-Angoulême mène 15-5 et Tommy Raynaud le capitaine d’Oyo n’est pas tendre envers ses troupes…et lui-même, au micro de nos confrères de Canal + Sport : "Devant nous faisons un match catastrophique, moi le premier. Deux mêlées et deux pénalités,... on prend dix points. Si nous ne nous réveillons pas en deuxième mi-temps, nous ne gagnerons pas ce soir ".

La puissance de Laclayat, la finition de Stark

Mais le réveil aindinois a bien sonné! Les Haut-Bugistes repartent alors sur des choses très simples dans le deuxième acte. Et surtout, ils mettent l’investissement et l’agressivité nécessaires pour renverser leurs adversaires. A l’image de l’entrée en jeu du pilier Thomas Laclayat. Il s’offre une énorme charge qui débouche quelques instants plus tard sur le deuxième essai de Gavin Stark dans cette partie (44e). Puis il est assez malin pour aller ramasser le ballon derrière un ruck où sont mal liés les Charentais. Et ainsi offrir un ballon à Kevin Lebreton pour une fixation, suivie quelques mètres plus loin par… un nouvel essai de l’ailier Gavin Stark, toujours décalé par l'arrière Darren Sweetnam (58e). Dans ce deuxième acte, les Haut-Bugistes déroulent. Et Justin Bouraux enquille une ultime pénalité (77e). Un peu avant et comme il est tout de même humain, Thomas Laclayat avait commis un en-avant sur une pénalité jouée à la main à 5 mètres de l’en-but angoumoisin. Pas d'inquiétude toutefois, l'incontournable pilier d'Oyonnax se remet vite en lumière, car il se permet tout de même - avec l'aide d'Antoine Abraham - d’arracher l’ovale et une dernière pénalité sur l’ultime occasion du SA XV.

Avec ce succès 20 à 15, Oyonnax enchaîne un septième succès consécutif et même un neuvième match de suite sans défaite dans ce championnat. Le leader impulse un rythme très élevé au sommet du classement. Plus bas, Soyaux-Angoulême pourra sûrement – à froid – se consoler avec le point de bonus défensif. Car cet Oyonnax en mode bulldozer, il faudra être sacrément costaud pour réussir à le terrasser cette saison !