Icon Sport

Grenoble enchaîne à Agen et prend la deuxième place du championnat

Grenoble enchaîne à Agen et prend la deuxième place du championnat

Le 02/09/2022 à 22:56Mis à jour Le 02/09/2022 à 23:15

PRO D2 - Et de deux pour Grenoble ! Déjà tombeur de Béziers la semaine passée (19-15), le FCG a réalisé une très belle opération en clôture de cette seconde journée, en allant s’imposer à Armandie, sur la pelouse du SUA (11-16). Avec ce deuxième succès d'affilée, les Isérois prennent la seconde place du classement.

Avec onze pénalités pendant les vingt premières minutes, c’est peu dire que cette rencontre entre Agen et Grenoble eut du mal à se lancer. Et le score à la pause (3-6) en disait long sur le niveau global de ce début de match. Les Agenais, en mettant la main sur le ballon, avaient pourtant bien démarré la partie. Meilleurs sur l’entame, ils poussaient Grenoble à la faute (trois pénalités en six minutes), mais le buteur local, Thomas Vincent, ratait deux tentatives coup sur coup (3e, 7e).

Maladroit en touche (deux lancers de Zarantonello volés proches de la zone de marque), Agen ne parvenait pas à débloquer son compteur et Grenoble, de son côté, se montrait efficace en ouvrant le score au quart d’heure de jeu, grâce à la botte de Romain Trouilloud (0-3, 15e). Ce même Trouilloud, huit minutes plus tard, doublait la mise (0-6, 23e), alors que Thomas Vincent, dans le temps additionnel, lui répondait (3-6, 40+1e). Ainsi, le FCG virait devant au terme d’une première période “catastrophique”, selon les mots, à la pause, du talonneur Jean-Charles Orioli, au micro de nos confrères de Canal +.

Agen en difficulté en conquête

Au retour des vestiaires, après une sixième touche perdue par l’alignement agenais, Grenoble jouait parfaitement bien la contre-attaque et Lucas Dupont, à la réception d’une passe au pied de Romain Barthélémy, inscrivait le premier essai du match (3-13, 47e). Conscient que ce match devenait compliqué pour les siens, Bernard Goutta décidait de faire entrer une partie de son banc et, immédiatement, le SUA réagissait. Il investissait les 22 mètres adverses, poussait Grenoble à la faute (carton jaune pour José Madeira à la 49e), mais refusait de prendre les points. Ce choix, après plusieurs mêlées consécutives, ne s’avérait pas payant puisque les avants grenoblois sortaient vainqueurs de ce bras de fer, en récupérant une pénalité.

Inefficace sur son dernier temps fort, le SUA revenait dans la partie, à l’heure de jeu. Les partenaires de Vincent Farré enchaînaient les pénaltouches à cinq mètres de l’en-but adverse et Fotu Lokotui, en force, ramenait son équipe à cinq points (8-13, 63e). Coupable d’une faute sur ce maul, Steeve Blanc-Mappaz était contraint de quitter ses partenaires pendant dix minutes. Durant cette supériorité numérique, Raphaël Lagarde passait une pénalité (11-13, 69e), mais c’est bien Grenoble et sa très belle défense qui sortaient vainqueurs de ce duel, après un dernier coup de pied passé par Thomas Fortunel à la sirène (11-16).

Contenus sponsorisés