Icon Sport

Après sa victoire sur Oyonnax, c’est Mont-de-Marsan le patron !

Après sa victoire sur Oyonnax, c’est Mont-de-Marsan le patron !

Le 16/09/2022 à 22:54Mis à jour Le 16/09/2022 à 23:03

PRO D2 - Une semaine après s’être imposé sur la pelouse de Biarritz, Mont-de-Marsan a encore marqué les esprits en l’emportant à domicile face à Oyonnax 26-15. Même si Joe El Abd avait remanié son équipe, les Landais ont su mettre à profit les frustrations de la fin de saison dernière, pour repartir très fort. En saison régulière, il n’y a pas de doute, le patron c’est le Stade Montois.

Seulement quatre journées et déjà un deuxième choc pour les joueurs de Patrick Milhet, une fois encore parfaitement maîtrisé. C’est cette fois-ci l’US Oyonnax qui s’est cassé les dents, certes avec une équipe remaniée, mais qui confirme tout la puissance de ce Mont-de-Marsan là dans son antre de Boniface. Une victoire de plus qui replace les Landais dans les hautes-sphères du classement.

Dès le début de rencontre, c’est Joe Ravouvou qui a fait parler la foudre par un essai exceptionnel après un slalom de près de 50 mètres où la puissance et la vitesse du Fidjien ont fait la différence d’entrée (3-7, 6e minute). Un Ravouvou touché au genou sur cette action et qui devait laisser rapidement sa place à Vialelle. Mais un Fidjien peut en cacher un autre, et au quart d’heure de jeu, c’est Naituvi qui s’offrait à son tour un essai d’exception. Sur une action de 80 mètres, initiée par Laousse-Azpiazu, l’ailier montois filait le long de la touche et après un échange avec Loustalot, ponctué d’une chistera, se jetait dans l’en-but pour conclure le chef d’oeuvre (8-7).

Dans un début de rencontre de haut niveau, les Montois profitaient d’une rare erreur, mais une véritable faute d’appréciation de Gondrand sur un coup de pied de renvoi, permettant à De Nardi d’inscrire le second essai des siens (15-10, 21e minute). Un Alexandre De Nardi intenable sur son aile droite, et auteur d’un doublé après un autre numéro de haute voltige le long de la ligne de touche. Un coup de pied pour lui-même, un dribbling judicieux au nez et à la barbe de Callandret et au bout de sa folle course, un doublé pour faire le break juste avant la pause (20-10), concluant une première période spectaculaire.

Les artistes étaient de sortie sur les ailes, pour un grand spectacle initial.

Au retour des vestiaires, les intentions de jeu des Montois étaient les mêmes. De Nardi passait à un petit en-avant de transmission du triplé, alors que Naituvi avait lui aussi dû laisser sa place sur une blessure. Mais dans un jeu moins ordonné, les Landais commettaient plus de fautes, tout en maintenant une pression constante. Callandret recevait un carton jaune en empêchant un essai de Curtis sur un placage irrégulier. Oyonnax disparaissait alors des débats et subissait de plus en plus, en concédant deux nouvelles pénalités (26-10, 69e minute).

Pour parachever une nouvelle très belle copie, les Montois pouvaient alors se concentrer sur l’obtention d’un quatrième essai synonyme de bonus offensif. Mais un carton jaune attribué à Innocente, calmait alors les ardeurs des locaux dans les 10 dernières minutes. C’est Oyonnax qui tentait alors de réduire l’écart pour ne pas rentrer bredouille, trouvant la récompense après la sirène sur un ballon-porté conclu par Kevin Lebreton. Mont-de-Marsan se contentait alors d’une victoire de prestige 26-15, à défaut de bonus, qui lui permettait de retrouver les cimes du classement compte tenu des autres résultats de la soirée.

Grâce à cette nouvelle très belle performance, Mont-de-Marsan confirme donc son excellent début de saison dans le haut du classement (1er avec 14 points), avant de se déplacer à Montauban pour la prochaine journée. Du côté des Oyonnaxiens (6e avec 11 points), c’est déjà la deuxième défaite cette saison face à un rival direct, qui va demander une réaction immédiate dans une semaine à domicile face à Nevers (ces deux rencontres vendredi à 19h30).

Contenus sponsorisés