• Pro D2 - Peter Lydon (Rouen Normandie)
    Pro D2 - Peter Lydon (Rouen Normandie)

Devant le Stade Montois, Rouen renoue avec la victoire

Le | Mis à jour

Après trois défaites de suite, les Normands réussissent à renouer avec le succès. Ils s’imposent 28-23 devant le Stade montois dans la rencontre inaugurale de la septième journée de Pro D2. Malmenés par les Landais à l’approche de l’heure de jeu, ils ont renversé la situation à 14 contre 15. Avant d’enfoncer le clou dans la foulée de leur arrière inspiré, Peter Lydon.

"Nous l’avions rappelé dans le vestiaire : nous n’avions jamais gagné contre le Stade montois donc c’est une bonne chose, reconnaissait le demi de mêlée rouennais Joris Lezat au micro de nos confrères de Canal + Sport à l’issue de la victoire rouennaise (28-23). Nous avions aussi à cœur de nous reprendre après ces défaites et notamment à domicile ". Après un excellent début de saison, les Normands restaient en effet sur trois revers dans ce championnat et avaient à cœur de remettre les pendules à l’heure. Les lancements d'envergure sont d’ailleurs à leur avantage dans le premier acte. Mais les joueurs de Nicolas Godignon se heurtent au réalisme montois. La première véritable incursion landaise dans les 22 mètres rouennais est ainsi récompensée par un essai de Pierre Sayerse (17e) et les visiteurs peuvent aussi capitaliser sur le pied de Yoann Laousse Azpiazu pour mener les débats.

Les Rouennais sont tout de même payés sur une offensive au centre du terrain. Où Alex Luatua pousse au pied pour Opetera Peleseuma. Après un relais de Peter Lydon, Franck Pourteau joue au pied vers l’aile gauche. Où le 3e ligne Jean Leleau trouve son compère Valentino Mapapalangi pour un essai rondement mené (33e). Mais les Normands ne réussissent pas à faire basculer le score à leur avantage, la défense montoise se montre solide et stoppe une ultime avancée précédent la mi-temps (11-13).

En deuxième période en revanche, on inverse les rôles. Les Montois deviennent dominateurs, notamment dans le secteur de la mêlée fermée. Et ce seront les Rouennais qui deviendront les plus pragmatiques sur la durée. Mais tout d’abord, on pense voir basculer le match en faveur des Landais. L’entame du second acte est complètement en leur faveur. Ils obtiennent pénalités sur pénalités sur une mêlée excentrée à 5 mètres. Finissent par provoquer un carton jaune à l’encontre du pilier Cody Thomas (53e). Puis récolter un essai de pénalité (11-20, 54e).

Le réalisme change de camp

Mais alors que les Montois ont 9 points d’avance et sont en supériorité numérique, les Rouennais se révoltent. Sur un énième mouvement de la paire de centre Luatua-Peleseuma, ils marquent à 14 contre 15 un essai par Masilevu (55e). Et s’appuient ensuite sur l’énorme jeu au pied de leur arrière Peter Lydon pour réussir un 50:22 suite à une interception de John Astle sur une relance du montois Yoann Laousse Azpiazu. Suite à ce coup de patte, les Rouennais bonifient la touche à 5 mètres et filent à l’essai par le pilier Hugo Ndiaye (69e). L’arrière Peter Lydon sécurise ensuite la victoire normande face aux perches. En face, Yoann Laousse Azpiazu finit toutefois par redonner le point de bonus défensif aux Montois juste avant la sirène.

De quoi offrir un sentiment étrange aux Landais, qui avaient clairement les cartes en mains pour s’imposer à l’approche de l’heure de jeu. Mais qui ont fini par céder face à l’énorme envie normande de renouer avec le succès. Avec ce point de bonus défensif, Mont-de-Marsan est désormais seul leader avec un point d’avance sur Vannes et deux sur Oyonnax, Grenoble, Colomiers et... Rouen. Avant bien sûr la suite de la septième journée de Pro D2. Et l’affiche entre ce vendredi n’en prend qu’un peu plus d’épaisseur…