Icon Sport

Naituvi traîne Mont-de-Marsan en justice pour demander l'annulation de son contrat

Naituvi traîne Mont-de-Marsan en justice pour demander l'annulation de son contrat
Par Rugbyrama

Le 08/06/2022 à 11:44Mis à jour Le 08/06/2022 à 11:53

PRO D2 - L'ailier de Mont-de-Marsan, Wame Naituvi, a saisi le conseil de prud'hommes pour demander l'annulation de son contrat avec le club montois, annonce l'Équipe. Le Fidjien, courtisé par plusieurs clubs comme le Racing 92, a actuellement un contrat qui le lie au club jusqu'en 2023.

Après avoir perdu sa finale de Pro D2, face à Bayonne dimanche dernier, c'est une autre mauvaise nouvelle qui est arrivée pour Mont-de-Marsan cette semaine. Alors que le club landais prépare actuellement son barrage d'accession face à Perpignan en fin de semaine, il a appris que son ailier Wame Naituvi avait décidé de saisir le conseil de prud'hommes. Selon l'Équipe, l'ailier fidjien aux neuf essais cette saison a l'intention de se libérer de son contrat, qui court jusqu'en 2023.

Cazeaux : "Naituvi est en contrat avec le club pour la saison 2022-2023, un point c'est tout"

Le fond du problème serait une clause incluse dans son contrat lors d'une prolongation, négociée en 2020. "Les deux parties se mettent d'accord sur la durée, le salaire et une clause libératoire. [...] La clause libératoire pouvait être activée à l'intersaison 2022 contre le versement d'une certaine somme. Sauf que le jour de la signature du nouveau contrat, les termes de la clause en question auraient été modifiés par le club. Elle était finalement active à l'intersaison 2021. Mais le joueur n'a pas été prévenu. Quand il a voulu activer sa clause au cours de la saison actuelle, Mont-de-Marsan a dit que ce n'était plus possible. Nous avons essayé de trouver un accord. En vain", rapportait à l'Équipe l'avocat du joueur, Maître Jean-Baptiste Ginies.

Le président Montois, Jean-Robert Cazeaux se voulait lui très clair : "C'est un dossier en cours que je traite. Wame Naituvi est en contrat avec le club pour la saison 2022-2023, un point c'est tout. Le reste appartient au dossier, on le traitera en temps et en heure." Le Stade montois demanderait plus que les 50 000€ prévus initialement pour assurer la libération du joueur, estimant qu'il a pris de la valeur.

Si la nullité de son contrat est décidée par la justice, Wame Naituvi pourra alors s'engager avec le club de son choix, comme le Racing 92, avec qui il a récemment eu des contacts. Dans le cas contraire, il resterait donc lié à Mont-de-Marsan.

Contenus sponsorisés