Icon Sport

Provence Rugby plus que jamais dans la course après son succès à Oyonnax

Provence Rugby plus que jamais dans la course après son succès à Oyonnax

Le 06/05/2022 à 22:49Mis à jour Le 06/05/2022 à 22:58

PRO D2 - Provence Rugby s’est offert une fin de saison à suspens en remportant un 5e succès à l’extérieur cette saison sur la pelouse d’Oyonnax 16-20 (bonus défensif). Une victoire essentielle et amplement méritée, qui permet aux Aixois de rester dans la course à la 6e place avant la toute dernière journée de championnat. Pour Oyonnax, c’est une opportunité unique qui est manquée.

C’est une opportunité en or de reprendre la deuxième place du classement, que les hommes de Joe El Abd ont laissé filer ce vendredi soir. Pourtant, avec le faux pas de Bayonne hier à Carcassonne, Oyonnax était plus que jamais maître de son destin pour s’offrir une demi-finale directe. Mais face à une équipe qui jouait l’une de ses toutes dernières cartes dans la course à la 6e place, les Haut-Bugistes ont craqué, concédant par la même occasion leur 2e défaite de la saison à domicile, au plus mauvais moment. en face, les Aixois ont été incroyable de générosité pour réussir un coup immense.

Ce sont des Provençaux sans pression qui ont le mieux débuté la rencontre, avec un premier essai rapide de Florent Massip, consécutif a des choix de jeu sur pénalité ambitieux des visiteurs. Sans opposition, l’arrière-buteur a ouvert le score, histoire de mettre la pression sur une équipe d’Oyonnax, qui avait plus à perdre qu’à gagner dans ce début de rencontre (0-5, 5e minute). Particulièrement joueur, Aix a remonté tous les ballons avec envie, mais au risque d’un excès d’enthousiasme, qui coutait les premiers points, sur une pénalité de Soulan (3-5, 14e minute). Mais les Provençaux se sont montrés généreux et réalistes avec un second essai de Bly, parti dans son couloir après un bon travail collectif dans l’axe (3-10, 18e minute). Oyonnax est passé à côté de son entame, un peu pris par l’enjeu, mais surtout par une équipe adverse totalement décomplexée, qui a inscrit un 3e essai peu avant la demi-heure de jeu, par Eroni Sau, idéalement servi par une passe sur un pas de Selponi (3-17, 28e minute). Malgré l’apport du vent et en raison d’une discipline moins efficace que d’habitude, Oyonnax basculait à la pause en étant nettement mené 6-17.

Oyonnax tendu par l’enjeu quand Aix était au contraire galvanisé

A la pause, Provence a donc créé la surprise, avec un bonus offensif virtuel en poche et le regret d’avoir laissé échappé 7 points au pied. Une situation qui demandait réaction pour une USO dominée dans les rucks et qui ne parvenait pas a faire des différences dans le jeu courant. Comme souvent dans le Haut-Bugey, la révolte est venue sur un ballon porté impressionnant, obligeant Ruru à commettre une faute grossière, lui coûtant un carton jaune, pour empêcher un essai. Soulan prenait les points, et Oyonnax en profitait pour se remettre dans le bon sens (9-17, 48e minute). Mais même à 14 contre 15, Aix s’est montré ambitieux et a contré les intentions adverses. Une générosité qui permettait à Selponi d’ajouter 3 points d’une pénalité de plus de 50m pour maintenir l’écart (9-20, 58e minute). En face, les locaux gâchaient de nombreuses cartouches sur des pénalités jouées en touches et donnaient l’impression d’avoir perdu définitivement le fil de la rencontre. Pourtant, à force d’insister et d’user son adversaire, Oyonnax a enfin trouvé la faille par Sweetnam, qui profitait d’un décalage sur son aile droite (16-20, 71e minute). Dès lors privé du bonus offensif, Provence devait encore résister dix minutes. Mais la meilleure des défenses étant l’attaque, Aix a tout tenté pour reprendre le bonus offensif en toute fin de rencontre, ne tentant pas les pénalités pour assurer la victoire et choisissant de jouer la toute dernière action, malgré la fin du temps réglementaire. Aix obtenait finalement la plus juste des récompenses devant cet incroyable altruisme, avec une victoire méritée et surprenante 16-20.

Avec cette défaite inattendue, Oyonnax reste donc troisième du classement (95 points à égalité avec Bayonne). Les Oyomen vont donc devoir impérativement l’emporter lors de la dernière journée à Aurillac, et compter sur un éventuel faux pas de l'Aviron, pour s’éviter un barrage. Pour Provence Rugby, cette incroyable victoire à l’extérieur, permet aux Aixois de croire encore à la 6e place (7e avec 71 points, 3 points de retard sur Colomiers). Aix-en-Provence va donc abattre sa dernière carte la semaine prochaine avec la réception de Mont-de-Marsan, assuré de sa place en demi-finale, et en comptant là aussi sur un éventuel faux-pas des équipes devant au classement. Mais avec un tel état d’esprit, tout parait encore possible !

Contenus sponsorisés