Icon Sport

Pour l’instant, tout roule au Stade montois

Pour l’instant, tout roule au Stade montois

Le 30/09/2021 à 17:06Mis à jour Le 30/09/2021 à 17:08

PRO D2 - Leader et vainqueur de ces cinq premiers matchs, le club des Landes réalise un début de saison quasi-parfait. Désormais, il cherchera à rester sur le même rythme dans les semaines à venir.

Avec cinq victoires en cinq matchs, 23 points de pris sur 25 possibles, la meilleure attaque et défense de Pro D2, c’est peu dire que le Stade montois réalise un début de saison de rêve. S’il convient de rappeler que les jaune et noir ont affronté cinq des six dernières équipes du classement (Carcassonne, l’US Bressane, Narbonne, Agen et Vannes), les Landais ne boudent pas leur plaisir à l’issue de ce premier bloc. “Je suis très content de l’équipe, affirme le capitaine William Wavrin. L’état d’esprit du groupe évolue dans le bon sens. Ce début de saison est mérité par rapport à tout ce qu’on a fait pendant la pré-saison. Les années précédentes, nous étions plutôt une équipe à réaction. Là, nous avons réussi à nous remobiliser en ne prenant pas les équipes à la légère. Je trouve que ça a été une force, notamment lors du match à Carcassonne par exemple. La force mentale du groupe a été un moteur en ce début de saison.”

Continuité et jeunesse

Après deux saisons en deçà de son niveau, où le Stade montois a terminé à la dixième place, les garçons de Patrick Milhet semblent de retour au premier plan, déterminés à se mêler à la lutte finale. “Ce qui a été déterminant, c’est l’état d’esprit. Après, l’année dernière, nous avons vraiment subi le Covid. Nous avons joué seize matchs de suite, rappelle le capitaine montois. Nous avons eu pas mal de casse. Mais ça nous a permis d’apprendre de nos erreurs. On s’est dit qu’il ne fallait pas commencer cette année comme la précédente. Ce qui change, aussi, c’est l’envie d’avoir une certaine continuité. Nous voulons arrêter de faire un bon match, puis un moyen.”

Pour se montrer plus performant, le club des Landes s’est renforcé avec quelques recrues issues de la région, lesquelles “ont des valeurs qui collent vraiment à celles du club” (Tastet) et il profite aussi de l’émergence de certains jeunes qui tirent le collectif vers le haut. Le demi de mêlée Léo Coly, meilleur réalisateur de Pro D2 (77 points, 4 essais) en est l’exemple parfait. “Nous avons de très bons jeunes qui nous font du bien. Ils amènent de la fraîcheur et de la fougue dans notre jeu, apprécie le troisième ligne centre. Je pense que d’autres vont rapidement arriver, car ils poussent derrière et vont vite éclore. C’est aussi la force de notre groupe.”

Wavrin : On va pouvoir s’étalonner face à de grosses équipes de Pro D2

Après avoir pu profiter de quelques jours de repos, les joueurs entraînés par Julien Tastet, Rémy Talès et Stéphane Prosper vont retrouver le chemin des terrains afin de préparer un second bloc qui s'annonce plus relevé que le premier. Pour cause, les jaune et noir croiseront la route d’Oyonnax, Montauban, Rouen, Nevers et Bayonne. “Je pense que ce sera vraiment ce bloc qui va nous montrer où nous nous situons, estime Wavrin. Ce sera l’un des plus compliqués de l’année. Il sera déterminant pour la suite de la saison. Jusque-là, nous avons pris pas mal de points, et là, on va pouvoir s’étalonner face à de grosses équipes de Pro D2. Nous avons hâte de voir ce qu’on vaut vraiment dans cette division."

Dans leur jeu, les Landais auront à cœur d’améliorer des points précis. Le capitaine jaune et noir conclut : “Sur certains matchs, il y a eu quelques moments de flottement. Sur les deux déplacements, nous avons eu des passages compliqués où, sur la conquête, nous n’avons pas été performants. Je pense, là, à la première mi-temps à Carcassonne. Ensuite, parfois, nous n’avons pas réussi à scorer et à tuer le match dans les zones de marque. L’idée serait donc de gommer ces temps faibles.”

Contenus sponsorisés