Icon Sport

Oyonnax s’impose sans trembler contre Grenoble

Oyonnax s’impose sans trembler contre Grenoble

Le 07/01/2022 à 23:05Mis à jour Le 07/01/2022 à 23:10

PRO D2 - Dans un match à sens unique, Oyonnax n’a fait qu’une bouchée de Grenoble et l’a emporté 38-10. Derrière un Charlie Cassang en grande forme et auteur d’un doublé, le club de l’Ain a marqué cinq essais et s’offre une victoire bonifiée.

Et de huit pour Oyonnax ! Sur une série impressionnante de sept victoires consécutives, les Oyomen (qui n’ont perdu qu’un de leurs douze derniers matchs !) démarrent l’année 2022 de la meilleure des façons, grâce à ce succès 38-10 face à Grenoble. Ainsi, les joueurs de Joe El Abd confortent leur seconde place au classement et maintiennent la pression sur le leader montois.

Dans le froid de Charles Mathon, Oyonnax mettait la main sur le ballon dès le début de match pour ne presque pas le lâcher pendant quarante minutes. Dans un premier temps, les coéquipiers d’Adrien Bordenave ne cessaient d’utiliser du jeu au pied pour mettre Grenoble sous pression. Meilleurs en mêlée fermée, plus tranchants à l’impact, les locaux passaient d’ailleurs la quasi-totalité de la première mi-temps dans le camp de Grenoble. Mais à cause d’un manque de précision dans la zone de marque, le club de l'Ain ne parvenait pas à concrétiser ses occasions, et à la demi-heure de jeu les deux équipes étaient dos à dos (3-3).

Cependant, en moins de cinq minutes, Charlie Cassang venait débloquer la situation. Tout d’abord, en bon numéro neuf, il marquait un premier essai sur un ballon gagné en mêlée par ses avants (36e). Deux minutes plus tard, et après avoir joué rapidement une pénalité, l’ancien demi de mêlée de Clermont mettait le feu dans la défense adverse. Dans la lignée de cette action, pendant le temps additionnel de la première période, il s’offrait un doublé (40+2e) et permettait à son équipe de mener 17-03 à la pause.

Grenoble voit rouge

Imprécis pendant la première demi-heure du match, Oyonnax se montrait cette fois efficace dès l’entame de la seconde période. Rory Grice (44e), en force, après un bel effort de son paquet d’avants sur la mêlée précédente, alourdissait un peu plus la note (24-03). Vingt minutes plus tard, c’est le centre Gaby Lovobalavu qui faisait parler sa puissance pour terminer dans l’en-but adverse (31-03, 66e).

Particulièrement en difficulté, Grenoble ne parvenait pas à mettre en place son jeu et passait plus de temps à défendre qu’à attaquer. Il fallait attendre la 53e minute pour voir les Isérois entrer dans les 22 mètres adverses et le seul éclair offensif de la deuxième mi-temps, côté grenoblois, était signé Bautista Ezcurra (68e). De plus, les Isérois étaient contraints de finir la rencontre à quatorze après un carton rouge reçu par Régis Montagne (72e), suite à un coup de tête sur Yohan Le Bourhis.

Dans la foulée, les avants d’Oyonnax faisaient parler leur force en mêlée fermée et M. Marchait leur accordait un essai de pénalité (38-3, 75e). Après la sirène, le pilier gauche Zurab Zhvania venait marquer le premier essai du FCG (38-10). Une maigre consolation, pour des Isérois dominés pendant la quasi-totalité du match et qui n’ont, ce soir, plus que quatre points d’avance sur la zone rouge.

Contenus sponsorisés