Icon Sport

Oyonnax se rapproche des sommets

Oyonnax se rapproche des sommets

Le 18/11/2021 à 22:54Mis à jour Le 19/11/2021 à 08:54

PRO D2 - En venant à bout d’une coriace équipe de l’Aviron Bayonnais à domicile, sur le score de 30-21, Oyonnax rejoint provisoirement Mont-de-Marsan en tête du classement de Pro D2. Après 11 journées de championnat, les joueurs du Haut-Bugey affirment clairement leurs ambitions et ont obligé Bayonne à concéder une deuxième défaite de suite.

Pour lancer un message clair aux autres équipes, quoi de mieux que de battre le favori naturel du championnat ? C’est la grosse performance réussie par l’US Oyonnax ce jeudi soir dans son stade Charles-Mathon aux dépens de Bayonne, la manière en plus (3 essais à 2) ! Une victoire qui place l’USO provisoirement au sommet du classement, tout en renvoyant les Basques à leurs doutes du moment.

Les premières fraîcheurs d’avant-hiver se sont faites ressentir dans le Haut-Bugey ce jeudi soir. Alors pour se tenir au chaud, les deux équipes s’en sont remis avant-tout à la puissance de leurs packs respectifs. A ce petit jeu, la mêlée des Oyomen s’est montrée plus efficace avec deux essais de Credoz (21e) et de Grice (30e), dans un temps fort marqué par le carton jaune de Cormenier (21e). Les locaux ont ainsi répondu à un début de match, où les joueurs de l’Aviron se sont montrés réalistes à deux reprises, par la botte de leur arrière Gaëtan Germain. Avec ce 14-0 en supériorité numérique, Oyonnax a donné l’impression d’être lancé dans cette rencontre, mais son pack s’est à son tour désorganisé, et après trois fautes en mêlée fermée, c’était au tour de Laclayat d’être envoyé 10 minutes sur son banc en toute fin de première période (39e). Cette fois en supériorité numérique, les avant de l’Aviron ont pris leur revanche, et dans le sillage de leur capitaine Galarza, c’est le talonneur Van Jaarsveld qui a réduit l’écart à la pause, à trois petits point (14-11).

Une mêlée et une défense oyonnaxienne performante, pour faire la différence.

Peu de grandes envolées donc lors du premier acte, mais un niveau de jeu intéressant et intense, avec un retour aux fondamentaux du rugby, qui nous rappelle que l’hiver approche doucement mais sûrement... Mais sur la pelouse synthétique du stade Charles-Mathon, le jeu de mouvement est revenu au coeur des débats en seconde période. Profitant d’un nouveau carton jaune contre Yann David (51e), Taylor Paris a réceptionné une passe au pied parfaitement calibrée de Soulan, pour pointer une troisième fois dans l’en-but. A 27-14, l’écart a semblé suffisant pour gérer la fin de match du côté de L’USO, qui malgré une superbe défense, a tout de même concédé un essai de Venter, parti tout en vitesse derrière un ballon porté basque (58e). Mais Oyonnax n’a rien lâché dans les dernières minutes, et n’a laissé aucun espace, malgré la fatigue légitime devant l’intensité fournie par les deux équipes. Tout en maîtrise, l’USO a remporté un succès précieux, face à son plus proche poursuivant au classement.

Avec cette 7e victoire sur ses 8 derniers matchs, Oyonnax rejoint le Stade-Montois en tête du classement avec 38 points. Les Oyomen semblent parfaitement lancé dans cette fin d’automne et vont tenter de poursuivre leur belle série dès vendredi prochain (20h45), sur le terrain d’Agen. Pour Bayonne, cette deuxième défaite de suite scotche les Basques à la 3e place (34 points), en attendant les résultats à venir de Colomiers et Montauban. Les hommes de Yannick Bru vont essayer de relancer une dynamique positive avec la réception de Carcassonne, vendredi prochain également, à 19h30.

Contenus sponsorisés