Icon Sport

Oyonnax chute face au Stade aurillacois à Jean-Alric

Oyonnax chute face au Stade aurillacois à Jean-Alric
Par Rugbyrama

Le 12/05/2022 à 22:48Mis à jour Le 12/05/2022 à 23:10

PRO D2 - Les Oyonnaxiens de Joe El Abd ont été piégés face à Aurillac ce jeudi soir, sur la pelouse de Jean-Alric (25-21). Les Rouge et Noir ont encaissé un essai de Valentin à trois minutes du terme, alors qu'ils se dirigeaient vers un succès à l'extérieur. Ils terminent sur la troisième marche du podium et passeront donc par un match de barrage.

Les Oyomen le savaient : au moment d'attaquer cette ultime journée de Pro D2, ils n'avaient pas leur destin entre les mains. Ce jeudi soir, à Jean-Alric, ils sont tombés sur une solide équipe d'Aurillac, qui ne leur a presque pas permis d'espérer la deuxième place. Car alors que Bayonne enchaînait les essais face à Rouen, les Rouge et Noir tombaient dans le piège cantalien.

Dès le début de match, les hommes de Joe El Abd subissent la loi des locaux. Après une première pénalité de Palmier dès la deuxième minute, Aurillac parvient à rallier l'en-but avant le quart d'heure de jeu. D'un coup de pied bien dosé, l'ailier Coertzen s'offre le premier essai de la partie. La réaction d'Oyo est poussive, et intervient finalement dix minutes plus tard. Alors que Geledan s'était vu refuser son quinzième essai de la saison, le solide Murday parvient à plonger derrière la ligne en se jouant de la défense adverse.

Mais Aurillac ne relâche pas l'étreinte. Grâce à la botte de Palmier, les locaux conservent leurs adversaires à distance, malgré un essai de Lebreton (20-14). Pendant ce temps-là, l'Aviron fait le boulot à Jean-Dauger; synonyme de troisième place pour Oyonnax. Pour l'honneur, les Rouge et Noir se ruent malgré tout vers la victoire, en marquant un essai grâce au dynamique talonneur Teddy Durand. Nous sommes à huit minutes du terme, et Oyo vient de repasser devant avec la transformation (21-20).

C'était sans compter sur la vaillance et l'opportunisme des Aurillacois. Ces derniers n'auront été menés que cinq grosses minutes au cours de la partie, puisqu'à trois minutes du terme, l'ailier cantalien Valentin gratifie le public du stade Jean-Alric d'un joli plongeon en coin (25-21). Tendue jusqu'au bout, la rencontre laisse les Oyomen mourir à quatre petits points, après un ultime en-avant rouge et noir. Oyonnax retrouvera Colomiers à Charles-Mathon, en fin de semaine prochaine.

Le film du match

Contenus sponsorisés