Midi Olympique

Narbonne officiellement relégué en Nationale

Narbonne officiellement relégué en Nationale

Le 22/04/2022 à 22:36Mis à jour Le 22/04/2022 à 22:51

PRO D2 - Face à Oyonnax, le Racing Club Narbonnais a vu les quelques espoirs qui lui restaient de se maintenir en Pro D2 s’envoler. Cette fois, c’est officiel et le comptablement possible ne rentre plus dans les débats. Narbonne évoluera en Nationale la saison prochaine.

C’était la 21ème défaite des Narbonnais. Si le sort du RCN semblait scellé depuis un moment déjà, les hommes de Julien Seron avaient tout de même encore envie d’y croire. Oui, comptablement c’était encore possible. Il fallait arracher trois victoires avec bonus en comptant sur les défaites des Rouennais. Autrement dit, mission impossible en recevant Oyonnax avant de se déplacer à Montauban et d’accueillir Vannes en fermeture du championnat. "Il nous restait un petit enjeu même si on était conscient qu’on était quasiment condamné avant ce match. On est là pour gagner les matchs et ce soir on a perdu chez nous, mais une nouvelle fois on peut dire que les joueurs ont joué le jeu à fond", assurait Sébastien Logerot, entraîneur de la défense du RCN.

Ce vendredi, au coup de sifflet final, plus besoin de tergiverser, l’aventure en Pro D2 était terminé. Non, Narbonne n’avait pas les armes pour batailler en Pro D2 et face à Oyonnax, la bonne entame de match et le petit regain d’énergie par l’essai de Goutard (65e) n’auront pas suffi. Il faut dire que les Audois se sont vite fait dépassés par la maîtrise du jeu des visiteurs du jour. "On a eu pas mal de temps faibles malgré le fait qu’on montre quand même beaucoup de courage. On aurait pu enlever le bonus à Oyonnax, non pas que nous n’aimions pas cette équipe mais simplement pour montrer à cette Pro D2 qu’on est là pour jouer le jeu jusqu’au bout. Oyonnax a fait un match très réaliste. C’est une équipe avec des bases solides qui maîtrise son rugby. On a deux derniers matchs à jouer et on ne les lâchera pas, c’est le discours que l’on a eu dans le vestiaire. La marche était trop haute mais nous avons malgré tout construit de belles choses", expliquait l’entraîneur.

Mais finalement, le maintien se jouait-il vraiment face à Oyonnax ? Montauban, Aurillac, Nevers, Bourg-en-Bresse, Colomiers, Agen, tous ces matchs ont été perdus de quatre points ou moins. Voilà où s’est perdu le maintien. "On reviendra toujours sur ce début de saison où nous avons perdu un nombre incalculable de matchs dans le money time. Quand vous êtes décrochés au classement malgré tout c’est dur moralement. Si nous avons réussi notre début de saison on aurait sans doute pu surfer sur cette dynamique positive. On a eu du retard que l’on a traîné toute la saison. On n’était pas loin mais cela, c’est jouer sur des détails et nous avons échoué à ce niveau-là", affirmait le technicien des Orange et Noir.

Et avant de se pencher sur son avenir en Nationale, le RCN veut avant tout bien finir cette saison pour revenir "la tête haute" en Nationale comme l’expliquait le deuxième ligne Valentin Sese. "On veut garder une belle image en finissant le travail comme on doit le faire. Bourg en Bresse a gagné à Béziers donc finalement cela va être compliqué d’aller chercher l’avant-dernière place", avouait Sébastien Logerot qui vivait à l’issue de ce match la première relégation de sa carrière.

Contenus sponsorisés