Midi Olympique

Maintenant dans le top 4, Montauban a tout d’un "gros"

Maintenant dans le top 4, Montauban a tout d’un "gros"

Le 08/01/2022 à 13:18Mis à jour

PRO D2 - Après sa belle victoire dans le derby face à Colomiers à Sapiac (22-8), Montauban s’est hissé à la quatrième place du classement. Loin d’être anodin tant cette équipe à tout d’une grande. Zoom sur ce qui fait la force de l'USM cette saison.

Comme souvent cette saison, ce fut rude, mais comme souvent cette saison, Montauban est sorti vainqueur d’un duel entre prétendants aux phases finales vendredi. Sur la pelouse encore invaincue de Sapiac, les Montalbanais ont douté une demi-heure, avant de mettre la main sur le match et imposer son jeu, si craint, le reste de la partie. Un succès final (22-8) qui ne souffre d’aucune contestation et qui permet aux Tarn-et-Garonnais de se replacer à la quatrième place de cette Pro D2 si dense.

Et si on parle moins des Montalbanais que des éclatants Montois, des impressionnants Oyomen ou des redoutables Bayonnais, il faut garder à l’esprit que Montauban est en fait bel est bien à sa place.

Un groupe spécial

"Contre Colomiers, on a eu des temps faibles à gérer, notamment sur le secteur de la mêlée en fin de match. Mais c’est justement là qu’on a trouvé une cohésion, racontait Louis Vincent à l’issue de la rencontre. On s’est resserré à huit et on s’est dit que si on ne voulait pas perdre le match, il ne fallait pas perdre cette mêlée. On a vraiment mis du cœur à l’ouvrage et c’est ce qui a fait basculer le match." Une preuve de plus que cette saison, Montauban possède un groupe qui se veut spécial. Un groupe dans lequel peu d’individualités sortent du lot, et qui s’est bâti dans l’ADN même du rugby sapiacain. Combat et solidarité sont peut-être les clichés du rugby, mais ils sont au cœur de l’état d’esprit montalbanais.

Malgré les nombreux changements opérés au niveau de l’effectif et dans le staff, Montauban s’est cette année retrouvé autour d’une cohésion particulière. Tous les membres de l’équipe ne sont guidés que par un seul objectif : la quête de phases finales et d’émotions. Certes, tout n’est pas parfait, comme en témoigne la série noire traversée à l’extérieur, mais cet état d’esprit USM, il se traduit surtout à domicile.

Sapiac toujours invaincu

Montauban fait partie des trois équipes du championnat encore invaincues à domicile après 16 journées. Un petit exploit, surtout lorsqu’on sait que plusieurs cadors n’ont pas su résister aux assauts des Sapiacains. Mont-de-Marsan n’avait pas inscrit le moindre essai lors de son déplacement dans le Tarn-et-Garonne ! Colomiers, battu ce vendredi, a lui aussi montré une forme d’impuissance proche des lignes locales. "On rentre deux fois dans les 22m en seconde période et on en sort sans marquer. De l’autre côté, Montauban était très dense. C’est une équipe destructrice quand elle joue en avançant."

Ce côté guerrier prêt à mourir sur le terrain, c’est ce qui fait la différence pour l’USM dans sa cuvette, là où seul Grenoble est parvenu à glaner un match nul lors de la 13e journée. Montauban peut aussi s’appuyer sur une chose, qui rend envieux tous les autres clubs de Pro D2 : le pied de Jérôme Bosviel.

Pro D2 - Montauban face à Colomiers

Pro D2 - Montauban face à ColomiersMidi Olympique

Bosviel, un leader respecté

Artilleur redouté, Bosviel fait assurément partie des meilleurs ouvreurs du championnat cette saison. Il est d’ailleurs le joueur ayant passé le plus de pénalités et ayant inscrit le plus de drop depuis la fin août. Irrésistible au niveau de son jeu au pied, c’est lui qui avait parfaitement trouvé Stéphane Ahmed d’une diagonale osée pour faire basculer le match contre Aurillac. Et comme souvent, il se distingue aussi par sa réussite insolente au niveau des tirs au but, alors qu’il ne se concentre presque jamais avant ses tentatives.

"C’est un chef d’orchestre qui fait ce qu’il veut, constatait Julien Sarraute vendredi. Aujourd’hui, Jérôme Bosviel, c’est peut-être le meilleur 10 de la division. Mettre des pénalités des 55m en attendant que le chrono tourne, en posant son tee et en frappant aussi rapidement, je pense qu’il n’y a que lui qui peut faire ça." Armé d’un groupe spécial et déterminé, d’une cuvette imprenable et d’un leader irrésistible, Montauban a finalement tout pour être un gros et prospérer au sein du top 6 de cette Pro D2.

Contenus sponsorisés