Icon Sport

De nouveau à 14, Montauban se reprend face à Nevers

De nouveau à 14, Montauban se reprend face à Nevers

Le 20/11/2021 à 09:17Mis à jour

PRO D2 - Après la déconvenue à Agen, les Montalbanais se sont repris, à domicile, en disposant de Nevers (33-17). Dans ce duel de concurrent direct aux phases finales, Montauban a mieux géré les entames de mi-temps, les Neversois, eux, n’ont pas su profiter de leur supériorité numérique.

Il existe décidément un Montauban à domicile et un Montauban à l’extérieur. Face à Nevers pour le premier match du troisième bloc, les Montalbanais ont montré leur meilleur visage à Sapiac. Et pour cause après seulement 22 minutes de jeu, les locaux menaient 20-0. Une entame de match qui a ravi le capitaine Fred Quercy. "On a été très pragmatique. Dès qu’on rentrait chez eux, on repartait avec minimum 3 points. On a réussi à dérouler le plan de jeu qu’on s’était fixé."

Un discours qui fait écho à celui de l’entraîneur Florent Wieczorek. "On a répondu présent et je pense que les joueurs voulaient répondre présents après notre dernière prestation. On a été se la chercher notamment grâce à notre entame de première et de deuxième mi-temps."

Une analyse qui contraste avec la réaction froide des Nivernais qui regrettent un trou d’air trop important en début de rencontre. "On s’attendait à ce qu’ils débutent le match pied au plancher et on n’a pas su répondre. On a fait des erreurs individuelles qu’on ne fait pas d’habitude on leur a donné trop de points, note le deuxième ligne et capitaine de l’USON Thomas Ceyte. On a beau avoir de la bonne volonté une fois qu’on est mené 20-0 c’est trop tard. On a tout simplement commencé notre match trop tard. Et c’est vraiment dommage parce que je nous sentais bien dans ce match."

" Notre charnière a été catastrophique"

Malgré une entame quasi parfaite, les Sapiacains sont retombés dans leur travers : les cartons. Face à Nevers, ils en ont récolté trois, un rouge et deux jaunes. En 11 journées, Montauban a récolté quatre cartons rouges, plus que tout autre équipe. "On aimerait bien jouer les matchs à 15 contre 15. On ne s’entraîne pas à prendre des cartons rouges, ironise le coach montalbanais. C’est vrai qu’on ne s’est pas facilité la tâche en prenant un carton rouge à la 26e minute. Mais au contraire, les joueurs ont répondu de la meilleure des manières et se sont encore plus donnés sur le terrain. Le seul petit regret qu’on peut avoir, c’est de ne pas avoir pris le bonus offensif. Mais si avant le match on nous avait dit qu’on pouvait gagner comme on l’a fait, on aurait signé sans hésiter."

Même en jouant quasiment une heure à 15 contre 14 et presque dix minutes à 14 contre 12, les Nivernais n’ont jamais été en mesure de renverser la rencontre. "Notre charnière a été catastrophique, reconnaît Xavier Péméja, aujourd'hui manager de Nevers, mais qui connaît bien la cuvette de Sapiac, après y avoir entraîné douze ans (1993-2005) puis cinq ans (2011-2016). On n’a pas fait les choses comme il fallait. On a joué à l’envers. On n’a pas été à notre niveau ce soir. Ce qui m’embête le plus c’est que Montauban n’a pas eu à forcer son talent pour nous battre. Alors que le match doit se jouer à 4-5 points au final, on perd de 16 points."

Comptablement cette victoire fait du bien aux Montalbanais qui s’installent un peu plus dans le top 6 du Pro D2. Actuellement 5es, ils possèdent huit points d’avance sur Nevers et Béziers. Mais si les Tarn-et-Garonnais sont intraitables à domicile, il va maintenant falloir apprendre à voyager. Prochain rendez-vous à Aix-en-Provence, vendredi prochain. "Sur nos trois derniers déplacements, on a pris plus de 40 points. Pour faire basculer notre saison, il va falloir apprendre à voyager et à ramener des points de nos déplacements. C’est ça, qui ajouté avec notre solidité à domicile va nous permettre de rester dans le haut de tableau", déclare Florent Wieczorek.

Avec cette rencontre, les Neversois avaient l’occasion de revenir à hauteur de leur adversaire au classement. "Tout n’est pas à jeter", néanmoins d’après l’entraîneur et l’USON va devoir relever la tête à domicile avec la réception de Bourg-en-Bresse.

Contenus sponsorisés