Icon Sport

Bayonne c’est du (très) costaud

Bayonne c’est du (très) costaud

Le 10/09/2021 à 22:43Mis à jour Le 11/09/2021 à 08:45

PRO D2 – Bayonne a décroché une troisième victoire de rang - la deuxième de suite à l’extérieur - ce vendredi soir à la Rabine, face à Vannes (18-26). Encore une grosse performance des Basques qui s’affirment plus que jamais comme les ogres du championnat.

On peut le dire sans hésitation, ou presque. Bayonne vient encore d’envoyer un message très clair à ses concurrents directs dans cette PRO D2. Car l’Aviron a fait tomber un rival présenté comme un concurrent direct, en faisant preuve de caractère et de solidité. C’est grâce à leur défense que les Basques ont su tenir cette victoire acquise notamment en première période, le tout en ne laissant pas de point de bonus défensif à Vannes, qui a manqué une ultime pénalité en ce sens après la sirène avec Christophe Hilsenbeck.

Cette défense a tenu bon en seconde période, et ce alors que les joueurs de Yannick Bru menaient 23 à 6 à la mi-temps. Malgré de l’indiscipline à l’image des cartons jaunes contre Maxime Delonca (59e) et Jean Monribot (82e), de nombreux assauts adverses ont été repoussés au prix de gros efforts. Le RCV a tout de même réussi à franchir à deux reprises la ligne adverse par Matthys Gratien (65e) et Alexandre Borie (74e), après deux ballons écartés sur les ailes, suite à la bonne animation de Rudy Paige ; le banc ayant fait du bien.

Vannes toujours bredouille cette saison

Néanmoins, Jean-Noël Spitzer ne pourra se satisfaire du meilleur visage offert par ses troupes après la pause, car il s’agit bien d’une troisième défaite en autant de matchs cette saison (sept en comptant la fin de saison dernière), et de la deuxième de rang à la Rabine. S’il n’est pas encore l’heure de réfléchir aux principes de jeu, Vannes a montré de belles choses et a fait preuve de belles intentions, sans parvenir à finir tous ses coups, manquant ainsi de réalisme. On a senti une équipe qui avait envie de tenter, sans trouver la faille.

Et c’est justement dans une action de ce type que Bayonne a réussi à mettre un coup sur la tête de son adversaire, quand Arthur Duhau a surgi pour intercepter une passe et filer marquer un essai en contre juste avant la pause (39e) ; Teiva Jacquelain avait ouvert le bal, sur une belle séquence collective et après un numéro d’équilibriste (25e). Les Bayonnais signent donc une troisième victoire consécutive dans ce début de saison, et le relégué de TOP 14 prouve qu’il a parfaitement digéré cette déception, et fait preuve de détermination.

Contenus sponsorisés