Midi Olympique

Montauban se reprend et fait tomber le leader montois à Sapiac

Montauban se reprend et fait tomber le leader montois à Sapiac

Le 21/10/2021 à 22:48Mis à jour Le 22/10/2021 à 08:42

PRO D2 – Lourdement battu à Oyonnax une semaine plus tôt, Montauban s’est bien repris devant son public, venant à bout de Mont-de-Marsan (21-18) dans un match haché, marqué par l’indiscipline. Le leader doit se contenter du point de bonus défensif.

Preuve du suspens total dans cette affiche entre ambitieux, l’écart n’aura jamais dépassé les 3 points ! C’est donc à un chassé-croisé rythmé par l’indiscipline que l’on a eu le droit, aucune des deux formations n’ayant baissé les bras. Le Stade Montois a même été en mesure d’arracher le résultat nul, mais une pénalité de Yoann Laousse-Azpiazu de plus de 45m en coin, après la sirène, n’a pas eu la réussite escomptée (80’+1). C’est donc celle de Jérôme Bosviel, quelques instants plus tôt et des 50m, qui a eu un caractère décisif, offrant la gagne à l’US Montauban (77e).

Le secteur de la mêlée fut déterminant, avec deux packs en difficulté à tour de rôle et sanctionnés tout au long de la partie malgré les remontrances de Flavien Hourquet et le coaching. Les défenses ont également pris le pas sur les attaques, avec finalement très peu de situations proches des lignes, très peu de mouvements d’ampleurs et donc seulement quelques séquences éparses.

Montauban confirme son statut, Mont-de-Marsan pas loin du gros coup

Jérôme Bosviel (21 points), Christophe Loustalot (12 points) et Yoann Laousse-Azpiazu (6 points) ont ainsi rythmé cette partie par leurs coups de pied, une partie âpre mais rude, avec de l’engagement dans les duels. L’USM fait ainsi la belle opération en ouverture de cette 8e journée, signant un 6e succès cette saison, et réagissant parfaitement dans l’état d’esprit après une prestation à Oyonnax qui avait fait grincer des dents… Le SMR affiche désormais le même bilan comptable que son adversaire, revenu à 4 points, et pourrait perdre sa place de leader ce vendredi.

Les Landais pourront tout de même regretter l’évolution d’une partie brouillonne où ils ont semblé en mesure de pouvoir faire basculer ce duel de leur côté, sans parvenir à concrétiser leurs temps forts.

Contenus sponsorisés