Icon Sport

Le grand huit des Montois qui sont Champions d’Automne !

Le grand huit des Montois qui sont Champions d’Automne !

Le 16/12/2021 à 22:43Mis à jour Le 16/12/2021 à 23:02

PRO D2 – Mont-de-Marsan sa signé un huitième succès bonifié cette saison à domicile (et ce en autant de réceptions !), venant cette fois à bout d’un concurrent direct, Colomiers (27-9). Les Landais ont néanmoins bataillé, arrachant ce point de bonus dans les derniers instants, et s’assurant donc la 1ère place à l’issue de la phase aller.

On peut dire que c’est devenu le tarif maison à Boniface, car Mont-de-Marsan enchaine les succès à domicile depuis l’ouverture de cette saison et vient donc de décrocher une huitième victoire à 5 points, cette fois face à Colomiers. Les hommes de Rémi Talès ont bien réagi après leur défaite à Grenoble, mais ce score net ne reflète peut-être pas suffisamment le film d’un match pas toujours maitrisé, malgré une nette domination en conquête incarnée par une touche dominante durant le premier acte, avant que la mêlée ne prenne le relais après la pause et après l’exclusion de Guillaume Tartas pour deux avertissements (29e et 48e).

Le fait de se retrouver à 14 a clairement handicapé cette équipe haut-garonnaise, bousculée en première période mais capable de revenir avec de bien meilleures intentions après la pause, ne parvenant cependant pas à recoller dans un rythme plus haché par de nombreuses pénalités. Et c’est finalement la formation landaise qui a été en mesure de porter l’estocade, et de montrer une détermination sans faille dans le final, allant chercher ce point de bonus offensif à l’ultime seconde. Gauthier Doubrère trouvant la faille en sortie de mêlée pour filer sous les poteaux (79e), scellant le sort de ce choc de haut de tableau.

Coly ouvre le bal, Laousse Azpiazu lui répond

La capacité à prendre rapidement le score est une raison du succès des Montois, devant au score dès la 2e minute grâce à Léo Coly, à la conclusion d’un mouvement d’envergure rendu possible par une percée de Yann Bréthous sur 20 mètres, agrémentée d’un cadrage-débordement et d’un raffut. Rien que ça ! Sur une autre belle poussée de son paquet d’avants, Yoann Laousse-Azpiazu fut à l’origine du break, prenant quant à lui de vitesse la défense sur une situation de surnombre sur un côté ouvert (31e). S’ils tournaient à 4 essais de moyenne devant leur public, les Landais se contentent cette fois de 3 réalisations.

Entre un premier acte intense et rythmé, puis une seconde période plus hachée et brouillonne en raison de l’indiscipline générale, cette affiche démontre une fois de plus la qualité de ce Stade Montois, assuré de terminer la phase aller au 1er rang de cette PRO D2. De son côté, Colomiers – qui n’a pas démérité durant cette partie – restera bien dans les six premiers à l’issue des 15 premières rencontres de saison régulière, mais perd quasiment un match sur deux depuis début octobre… La cadence est plus difficile à tenir, ce qui interpelle pour la seconde partie de saison et cela s’est vu sur les 80 minutes de ce sommet.

Contenus sponsorisés