Icon Sport

Grenoble punit l’indiscipline de Rouen

Grenoble punit l’indiscipline de Rouen

Le 07/10/2021 à 22:50Mis à jour Le 07/10/2021 à 23:02

Auteur d’un match très sérieux, Grenoble s’est imposé 16-21 à Rouen. Les Isérois ont profité des nombreuses fautes adverses pour l’emporter grâce à sept pénalités. Les Normands se consoleront avec un point de bonus défensif qu’ils sont allés chercher après la sirène.

Septième à l’aube de ce second bloc, Rouen accueillait Grenoble (9e) et les Normands comptaient sur cette réception pour confirmer leur belle victoire ramenée du voyage à Provence avant la trêve (21-22). Mais face à eux se dressait une formation iséroise désireuse de se racheter après deux défaites consécutives (à Aurillac puis contre Bayonne). Profitant de l’indiscipline adverse, la bande à Steeve Blanc-Mappaz s’est offert un second succès à l’extérieur cette saison.

Dans ce match d’ouverture de la sixième journée de Pro D2, les buteurs des deux équipes étaient les principaux acteurs du premier acte. C’est d’abord l’ouvreur rouennais Jordan Michallet qui ouvrait le score après six minutes de jeu, venant ainsi récompenser une bonne première offensive de ses partenaires. Mais ceux-ci allaient ensuite sombrer dans l’indiscipline.

Généreux mais beaucoup trop pénalisés, les joueurs de Nicolas Godignon ne parvenaient pas à enchaîner trois actions sans faire une faute. Sanctionnés à dix reprises sur la première demi-heure, réduits temporairement à quatorze après le carton jaune adressé à Willy N'Diaye (35e), les Normands voyaient Grenoble prendre le large grâce à la botte de Jonathan Bousquet (8e, 11e, 18e), puis Thomas Fortunel (32e, 40e). À la pause, le FCG comptait neuf points d’avance (6-15).

Le seul essai après la sirène

Vexés, les locaux se montraient plus agressifs et combatifs à leur retour des vestiaires. Mais paradoxalement, ce sont les visiteurs qui creusaient l’écart, après une pénalité lointaine réussie par Corentin Glénat (46e, 6-18). Malgré quelques difficultés en touche, les hommes de Fabien Gengenbacher se montraient solides en défense. Le carton jaune reçu par Pio Muarua et la pénalité réussie par Jordan Michallet (9-18, 54e) ne déstabilisaient pas ses troupes.

À sept minutes de la fin, Thomas Fortunel mettait définitivement les siens à l’abri (9-21), mais Rouen, accrocheur jusqu’au bout, inscrivait le seul essai du match après la sirène, par Bastien Cazale-Debat. Jordan Michallet le transformait et permettait, ainsi, à son équipe d’accrocher un précieux point de bonus défensif (16-21).

Grenoble, jamais inquiété par les Normands, s’impose pour la deuxième fois de la saison loin du stade des Alpes. Rouen se console avec un point de bonus défensif.

Contenus sponsorisés