Icon Sport

Agen s'impose 34 matchs après, Bayonne en mode diesel... Les enseignements de la soirée de Pro D2

Agen s'impose 34 matchs après, Bayonne en mode diesel... Les enseignements de la soirée de Pro D2
Par Rugbyrama

Le 22/10/2021 à 22:36Mis à jour Le 22/10/2021 à 22:43

PRO D2 - Agen retrouve le succès après plus de deux ans sans gagner à Armandie, Bayonne en mode diesel, deux matchs nuls, Bourg-en-Bresse et Rouen ont le sourire... Découvrez les enseignements de la soirée de Pro D2, comptant pour la 8e journée de championnat.

Agen, 34 matchs après

C'est la belle histoire de cette huitième journée. Agen a enfin renoué avec le succès, après 34 matchs sans victoires. Les Lot-et-Garonnais l'ont emporté sur leur pelouse d'Armandie face à Aurillac (25-21), deux ans après la dernière victoire sur cette même pelouse. Dans un match tendu de bout en bout, les Agenais sont parvenus à concrétiser leurs occasions par le pied de Thomas Vincent (auteur de 20 points) et se sont montrés très solidaires en défense.

Malgré l'essai de Bouyssou juste avant la mi-temps, les joueurs du tandem Mirande - Ortiz n'ont pas baissé la tête et ont eux aussi réussi à marquer par Graou. Dans une fin de match folle, Aurillac a bien cru revenir dans le match avec une réalisation tardive de Tsutskiridze et un ballon à cinq mètres de l'en-but agenais après la sirène, mais un dernier grattage salvateur est venu sonner le glas des Aurillacois. Agen décroche donc son premier succès de la saison et stoppe enfin l'hémorragie.

Colomiers craque encore à la dernière seconde

Comme à Nevers, Colomiers n'est pas passé loin d'un succès de prestige à l'extérieur. Cette fois-ci sur la pelouse de Béziers, les Columérins ont su se montrer patients en inscrivant l'intégralité de leurs points via le pied de leur arrière, Thomas Girard. Ils menaient même de neuf points à seulement deux petites minutes de la fin du match ! Mais l'essai de Bisman permettait aux locaux de revenir à quelques longueurs de leurs adversaires avant le coup de grâce, après la sirène.

Béziers repartait à l'attaque et obtenait une pénalité à une dizaine de mètres des poteaux Hauts-Garonnais. Frédéric Urruty, déjà auteur d'une transformation quelques secondes plus tôt, ne se privait pas de donner la victoire aux siens, au bout du suspense (16-15). L'ASBH peut savourer ce retournement de situation incroyable tandis que Colomiers peut s'en mordre les doigts.

Bayonne en mode diesel

Pendant une mi-temps, Provence Rugby est parvenu à accrocher l'ogre bayonnais sur la pelouse de Jean-Dauger ce vendredi. Entreprenants d'entrée de jeu, les hommes de Mauricio Reggiardo ont même été les premiers à frapper avec un essai de Bly dès la quatrième minute de jeu. Le pied de Nicolas Bézy permettait en plus aux siens de rester dans la rencontre. Mais les Bayonnais, en mode diesel ce vendredi, sont rapidement revenus dans le match grâce à Jacquelin, puis Van Jaarsveld, avant de faire une nouvelle fois la différence juste avant la pause par Luamanu.

Pro D2 - Peter Betham (Provence Rugby)

Pro D2 - Peter Betham (Provence Rugby)Midi Olympique

Le seconde ligne inscrivait même un doublé en début de la seconde période, outrageusement contrôlée par les Basques. Cassiem et Ravouvou marquaient à leur tour et Bayonne s'envolait pour finalement s'imposer très largement, 47 à 19.

Bourg-en-Bresse roi des promus

Les deux promus se retrouvaient à Verchère ce vendredi pour un choc sous tension en vue du maintien cette saison. En difficulté depuis la reprise du championnat, les deux équipes n'avaient pour ambition que la victoire et nous ont offert un duel débridé, duquel sont finalement sortis vainqueurs les locaux (36-33). Devant au score grâce à une très belle première demi-heure, les Bressans ont craqué par deux fois en trois minutes face à Namy et Ducom, pour se retrouver derrière les Narbonnais à la mi-temps.

Mais Doucet parvenait à marquer en force pour redonner l'avantage aux siens. N'ayant rien à perdre, les Audois ont joué leur jeu et réussissaient à trouver des failles dans la défense adverse. Faleafa concluait et pensait donner la victoire aux Orange à 20 minutes du terme. Mais c'était sans compter sur Pierre Dupouy qui, en fin de match, aplatissait l'essai de la gagne. Les Violet l'emportaient et s'adjugeaient ce duel très important. Narbonne voit la zone rouge se rattraper avec les bons résultats de Vannes et Agen.

Vannes confirme sa nouvelle dynamique

Non, Vannes ne s'est pas imposé sur la pelouse de Carcassonne ce vendredi. Mais les Bretons ont réussi à accrocher le point du nul chez des Audois pourtant sérieux (14-14), une semaine après leur beau succès face à Agen, qui était alors le premier de la saison. Dans une rencontre plutôt hachée cette fois, seuls deux essais ont été inscrits, par l'intermédiaire de Mouchous et Abendanon. Un véritable chassé-croisé s'est engagé avec d'un côté les réalisations au pied de Mouchous et Marquès, et de l'autre celles d'Hilsenbeck et de Hollinshead.

Pro D2 - Nick Abendanon (Vannes)

Pro D2 - Nick Abendanon (Vannes)Midi Olympique

Ce dernier, recruté il y a peu de temps par le RCV, a inscrit la pénalité de l'égalisation à 10 minutes du terme, la dernière marquée dans cette rencontre. Ce résultat positif permet aux Vannetais de revenir sur les talons de Narbonne, défait à Boug-en-Bresse, et de rester devant Agen au classement.

Nevers et Grenoble se quittent bons amis

On présentait ce match comme charnière pour la suite de la saison de Nevers, et comme une manière aussi de se racheter pour Grenoble après la défaite à domicile face à Béziers, et finalement les deux formations verront à la fois du positif et du négatif de ce score de parité. Car ce duel aurait pu basculer des deux côtés, notamment dans une fin de match où l’USON et le FCG ont manqué le coup de pied pouvant offrir la victoire, par Tanguy Ménoret des 20m sur la gauche (78e) et par Corentin Glénat de plus de 50m (80e+3).

Les Nivernais, qui restent invaincus à domicile, ont compté jusqu’à 14 points d’avance en début de seconde période, capitalisant alors sur 50 bonnes premières minutes, sur une domination dans la possession et l’occupation du terrain, et davantage de différences sur le plan individuel. Mais les Isérois, requinqués par l’apport du banc de touche, ont su relever la tête dans la dernière demi-heure pour repartir avec les 2 points du nul (21-21 au final), ce qui semble être une belle opération pour une formation plus à l’aise à l’extérieur cette saison.

Rouen fait tomber Oyonnax !

Après deux revers de rang, les Rouennais ont de la ressource ! Sur leur pelouse de Jean-Mermoz, les hommes de Nicolas Godignon avaient fort à faire face à des Oyomen en pleine confiance suite à des grosses victoires face à Mont-de-Marsan et Montauban. Mais le pragmatisme des Normands, symbolisé par les 20 points au pied de Jordan Michallet, a fait la différence. Malgré l'ouverture du score de Sweetnam et une infériorité numérique dès la septième minute de jeu (carton jaune pour Luatua), l'ouvreur de Rouen a permis aux siens de rester dans le coup.

Une fois devant au score, les locaux ont même marqué un essai après la sirène de la première mi-temps, avec Megdoud. Transcendés, les Normands ne lassaient pas les Haut-Bugistes revenir dans le match. Pire, Adrian Sanday écopait d'un carton rouge en fin de partie. Une énième surprise dans une soirée haletante.

Contenus sponsorisés