Icon Sport

Saga Perpignan - Talent, jeunesse et polyvalence

Saga Perpignan - Talent, jeunesse et polyvalence
Par Emilien Vicens via Midi Olympique

Le 06/08/2020 à 14:10Mis à jour Le 08/08/2020 à 11:49

PRO D2 - Une grande partie de l'effectif reconduit, pas de recrue clinquante mais plusieurs paris alléchants. Voici l'effectif de l'USAP pour la saison prochaine.

Arrières

À 33 ans, le capitaine Mathieu Acebes profitera de sa polyvalence pour évoluer aussi bien à l’arrière qu’à l’aile cette saison. Pur numéro quinze quant à lui, Julien Farnoux aura son mot à dire grâce à son agilité dans les airs et sur les ballons hauts. Mais attention au jeune métronome Melvyn Jaminet (21 ans), qui pourrait venir bousculer la hiérarchie avec son explosivité et son adresse au pied. Il reste sur un très gros exercice avec les Espoirs.

Ailiers

Auteur de neuf essais l’an passé, Jean-Bernard Pujol a franchi la barre des trente réalisations en Pro D2 depuis son arrivée en Catalogne. L’ailier s’est imposé avec autorité et devrait jouir d’un statut de titulaire à la reprise. Tout comme George Tilsley, dont on ne présente plus les qualités physiques. Le Néo-Zélandais s’est affûté à l’inter-saison, et il se murmure que ce dernier est de retour à son meilleur niveau. Enfin, il s’agira de l’année de la confirmation pour Lucas Dubois (22 ans), pur produit de la formation usapiste et révélation du précédent exercice.

Centres

Perpignan a réalisé un coup de force en enrôlant le trois-quart centre argentin Jeronimo De La Fuente (52 sélections). S’il n’arrivera que fin novembre, après les tests internationaux, l’ancien joueur des Jaguares sera l’une des stars de la Pro D2. À ses côtés, celui qui fut le meilleur joueur de l’Usap la saison dernière : Afusipa Taumoepeau. L’Australien est devenu indispensable, il est la plaque tournante du jeu offensif des Sang et Or. À 23 ans, Pierre Lucas est lui à l’aube d’une saison charnière. Ses appuis et son explosivité pourraient créer le danger dans les défenses adverses. Autre jeune à surveiller : Alivereti Duguivalu. Débarrassé de ses blessures, le centre fidjien peut espérer prendre le relais de son compatriote Adrea Cocagi, parti à Castres.

Ouvreurs

Un casting XXL et beaucoup de polyvalence à l’ouverture. L’enfant du club Matteo Rodor (21 ans) reste sur une saison 2019-2020 très surprenante, avec pas moins de seize titularisations pour sa première année dans la cour des grands. Sa technique exemplaire et insolente suffira-t-elle pour passer au-dessus de la concurrence une fois de plus ? Quoi qu’il en soit, le jeune numéro 10 s’inspirera d’un grand joueur en la personne de Ben Volavola. Joueur de ballon et attaquant inné, l’international Fidjien offre de multiples possibilités à Patrick Arlettaz et au staff catalan. D’autant que derrière, deux autres ouvreurs revanchards auront leur carte à jouer. Après une première saison délicate (9 matches, 5 titularisations), Thibauld Suchier aura à cœur de s’imposer. Tout comme Quentin Étienne, dont la longueur de jeu au pied pourrait lui permettre d’évoluer davantage à l’arrière plutôt qu’à l’ouverture, où les opportunités se feront rares.

Demi de mêlée

Beaucoup de continuité et de complémentarité. Comme les saisons précédentes, ils seront deux à se partager le poste de numéro 9. Le taulier Tom Écochard, très bon gestionnaire, reste une valeur sûre en Pro D2 et saura répondre présent lors des rendez-vous importants. Il devrait conserver son rang de titulaire. De son côté, le prometteur Sadek Deghmache continue de monter en puissance à 24 ans. Son profil athlétique (1,85m - 90kg) peut être une arme redoutable pour dynamiter une rencontre.

Numéros 8

La puissance de Genesis Mamea Lemalu (113 kg) sera une nouvelle fois redoutée par les quinze autres formations de Pro D2. L’international samoan présente un profil classique en tant que troisième ligne centre. Il sera complété par le Tongien Michael Faleafa, qui confirme ses qualités saison après saison, et par Damien Chouly, que l’on ne présente plus. L’expérience de l’international français a énormément apporté à l’Usap l’an passé. À noter que ces deux derniers peuvent aussi évoluer en tant que flankers.

Troisième ligne aile

Encore du beau monde en troisième ligne, poste le plus quantitatif (et qualitatif !) de l’effectif Sang et Or. Karl Chateau va entamer sa huitième saison à Perpignan. Il est devenu un joueur très complet depuis son arrivée en Catalogne en 2013, et ne devrait pas avoir de mal à conserver sa place de titulaire. Derrière, le redoutable plaqueur-gratteur Lucas Bachelier est toujours en quête d’une saison pleine, aboutie et sans blessure. Le vice-capitaine sera en concurrence avec Alan Brazo, très précieux en touche mais un peu moins utilisé depuis la saison cauchemardesque en Top 14. Enfin, le jeune catalan Pierre Reynaud (24 ans) devra encore batailler pour s’octroyer quelques feuilles de match, lui qui n’a pas joué la moindre minute la saison dernière.

Deuxième ligne

Du très lourd au niveau de l’attelage en deuxième ligne. Piula Fa’asalele s’est imposé comme un leader du pack catalan. S’il devra soigner son indiscipline, le Samoan sera un élément essentiel du XV de départ Sang et Or. À ses côtés, plusieurs solutions s’offrent à Perry Freshwater, entraîneur des avants. L’international français chez les -20 ans Alban Roussel a convaincu l’an passé. Très complet, il devrait alterner avec le surpuissant Shahn Eru, véritable démolisseur et incroyablement agile ballon en main. Le joueur originaire des Îles Cook s’avère être un excellent impact player. Enfin, Tristan Labouteley, seul double mètre de l’effectif, offre de son côté un profil plus aérien et tout aussi essentiel pour l’efficacité de l’alignement catalan.

Piliers

Perpignan affiche ici sa plus grande faiblesse. À gauche notamment, où le départ d’Enzo Forletta à Montpellier n’a pas été remplacé. C’est Quentin Walcker, au gabarit athlétique, qui devrait endosser le rôle de titulaire. À seulement 24 ans. Derrière, deux jeunes doublures seront là pour l’épauler : Kévin Tougne (23 ans) et Sacha Lotrian (19 ans). Sur l’axe droit, Perpignan a recruté l’expérimenté et puissant Siua Halanukonuka (1m86, 120 kg). Redoutable spécialiste de la mêlée fermée, l’international tongien sera le titulaire.Sur le banc, une autre recrue en la personne de Terry Philippart, qui arrive de Nevers. Issu du centre de formation, le Géorgien Vakhtang Jintcharadze devrait faire quelques apparitions.

Talonneurs

De l’homogénéité encore et toujours. Le tonique et dynamique samoan Seilala Lam sera une arme redoutée et redoutable dans le jeu courant. Ses quelques lacunes sur lancers en touche seront complétées par Charles Géli, dont le retour à Perpignan fut une franche réussite la saison dernière. Enfin, comme nombre de ses jeunes coéquipiers, Lucas Velarte (21 ans) monte les échelons et tentera de décrocher ses premières titularisations sous le maillot catalan.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés