Icon Sport

Spitzer : "Techniquement ? Nous n’avons pas été bons"

Spitzer :  "Techniquement ? Nous n’avons pas été bons"

Le 12/05/2022 à 23:42Mis à jour

PRO D2 - Alors que les Vannetais terminaient leur saison en beauté avec une victoire en terre narbonnaise, Jean-Noel Spitzer se disait satisfait de cette victoire qui permettait de bien terminer une saison plus que compliquée. Bien que conscient de la belle performance des siens, le manager ne semblait pas tout à fait satisfait de la performance technique qu’ils venaient de livrer.

Terminer cette saison compliquée sur une victoire était l’objectif de ce déplacement à Narbonne ?

Oui, c’était vraiment important de gagner. C’était l’objectif parce qu’il fallait finir sur quelque chose de positif. enchaîner deux matchs avec des bonus c’est positif et cela nous permet de partir plus sereinement en vacances.

Selon vous, qu’est ce qui a fait la différence face aux Narbonnais ?

Je pense que nous étions en meilleure forme, je ne pense pas que les Narbonnais bien qu’ils soient relégués s’entraînaient avec une intensité plus faible, enfin j’imagine. De notre côté, nous avons maintenu un bon niveau d’entraînement, on voulait prendre l’ascendant rapidement.

Techniquement, que retenez-vous de ce match ?

Techniquement ? Nous n’avons pas été bons. Je pense que sur notre possession on fait beaucoup d’erreurs. On voulait surtout s’appuyer sur le jeu au pied et nous avons surjoué par moments. Il fallait attendre les opportunités puisqu’on a bien vu que quand nous avons été patients, nous avons eu des opportunités en s’approchant des lignes et en marquant sur ces seconds ballons.

Vous avez eu une saison compliquée, ce n’était pas vraiment ce que vous espériez ?

Non, c’est ce que l’on craignait. Il s’est produit ce que l’on pensait, nous ne sommes pas encore un club, une structure capable d’assumer une demi-finale de Pro D2 et d’enchaîner derrière. Globalement on a besoin d’avoir plus de temps pour se préparer, la saison dernière nous n’en avons pas eu. Il y a un certain nombre de causes internes et externes qui font que nous n’avons pas eu le niveau de performance souhaité.

Dans quel état d’esprit êtes-vous pour la suite ?

On a hâte d’être au 20 juin, date de la reprise, nous avons déjà la tête à cela. Avec le staff on part prochainement en stage pour bosser sur la préparation. On a besoin de revivre une bonne préparation pour espérer mieux.

Contenus sponsorisés