Other Agency

Saga Colomiers - Sans arrière pensée

Saga Colomiers - Sans arrière pensée

Le 12/08/2020 à 09:26Mis à jour Le 12/08/2020 à 09:31

PRO D2 - Colomiers espère que la dynamique de la saison dernière ne s’est pas éventée pendant la longue période sans compétition. Tout le club se veut vigilant au moment de débuter ce nouveau championnat.

Colomiers doit se faire à l’idée d’assumer un statut inédit : celui de premier de la saison précédente alors qu’aucun club n’a été sacré champion. Autant dire que l’amalgame peut-être dangereux. "C’est une première place qui compte pour du beurre, admet le président Alain Carré. Nous étions devant à la 23e journée et on se voyait bien jouer une demi-finale à Colomiers. Maintenant, il ne faut pas penser que c’est un acquis." C’est tout le dilemme du club haut-garonnais qui pensait prendre son envol et qui espère pouvoir poursuivre sa montée en puissance tout en sachant pertinemment que les compteurs sont remis à zéro. Le club veut donc miser sur la continuité tout en craignant que la pause de six mois n’ait totalement rebattu les cartes. "Toutes les équipes se sont renforcées, poursuit le patron de l’USC. Maintenant, la saison dernière n’est pas terminée, c’est la première fois que je vis ça en seize de présidence et nous voulons que nos joueurs restent sur la même dynamique. C’est notamment pour cela que nous avons décidé de garder les mêmes maillots car cette aventure n’a pas eu de fin. » Poursuivre tout en repartant de zéro, voici le drôle de défi qui attend Colomiers. Le président a confiance en ses joueurs : « Ils n’ont pas pris le melon. Ils savent qu’ils étaient au fond du seau il y a deux ans. C’est encore présent dans leurs têtes. Pour avoir assisté à des entraînements pendant cette intersaison, on sent la bonne ambiance qui règne dans ce groupe."

Pas de baisse des salaires

Le président Alain Carré est, comme tout le monde, impatient de retrouver le sel de la compétition après avoir mené avec succès un premier combat de son côté : "Je l’ai dit aux joueurs, cette saison il y a un championnat sportif mais aussi un championnat économique. L’un ne pourra pas être un succès sans l’autre. Nous avons eu un très bon accueil chez nos partenaires. Nous avons choisi de beaucoup nous déplacer pour les rencontrer. Nous allons bientôt connaître une baisse de budget peu importante. C’est un budget raisonnable, ce qui nous a permis de ne pas baisser les salaires de nos joueurs. Ils ont tellement donné la saison dernière, qu’il aurait été injuste de leur demander une baisse de 10 ou 15 %."

Compter sur les jeunes

Dans ce contexte économique où il est important de ne pas se lancer dans des dépenses inutiles, le club haut-garonnais s’est montré prudent dans son recrutement. "La crise sanitaire a bien sûr eu des conséquences mais je ne suis pas certain que nous aurions fait différemment dans un autre contexte. Il n’y a pas eu de blocage financier. Nous avons privilégié la promotion des jeunes joueurs qui étaient chez nous. Nous en avons des très bons et le salut de Colomiers passera par là. Nous sommes dans la continuité de la saison dernière et nous avons gardé tous les joueurs que nous voulions conserver, mis à part le départ de Gaëtan Barlot qui voulait jouer en Top 14, et certains ont pris leur retraite."

Reste à savoir quelle sera l’ambition de la Colombe pour cette nouvelle saison ? Viser les premières places seraient légitimes mais Alain Carré ne veut pas être aussi affirmatif : "Nous aimerions revivre une aussi belle saison que la dernière, que l’aventure soit autant enthousiasmante, mais c’est difficile de dire que nous voulons faire mieux puisque nous ne savons comment ce serait terminée la saison précédente." Mais il est évident qu’en début d’année les dirigeants columérins avaient déjà entamé une réflexion pour accompagner au mieux une éventuelle montée en Top 14. Un projet qu’ils conservent dans un carton. En espérant qu’il ne prenne pas trop la poussière.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés