Icon Sport

Oyonnax : une reprise placée sous le signe de l’unité, et de l’humilité

Oyonnax : une reprise placée sous le signe de l’unité, et de l’humilité

Le 24/08/2021 à 13:59Mis à jour Le 24/08/2021 à 14:26

PRO D2 – Les Oyomen débutent leur saison ce vendredi (20h45), à Grenoble, dans un derby qui sera l’un des premiers sommets de la saison au Stade des Alpes. Le club de l’Ain, défait en demi-finale la saison passée, vise toujours aussi haut dans cette PRO D2, mais il a conscience du travail qu’il lui reste à accomplir dans son jeu.

"Sincèrement, je crois qu’il y a encore beaucoup de travail." Voilà des mots clairs, et ce sont ceux du pilier et capitaine Tommy Raynaud, à l’issue du match nul (23-23) face à Grenoble dans le second et dernier test amical de la préparation estivale, la semaine dernière. "On ne va pas se mentir, le premier match (succès 22-6 face à l’US Bressane, ndlr) n’était pas terrible non plus. On a fait deux matchs de préparation mi-figue, mi raison", poursuit-il. Pour autant, il ne faut pas y voir de l’inquiétude, juste de la franchise de la part de l’un des leaders de ce groupe qui s’est efforcé de renforcer sa cohésion tout au long de la présaison. L’identité des Oyomen, un véritable leitmotiv et un des piliers qui a animé ces dernières semaines au sein d’un effectif resté assez stable, et qui parait encore plus homogène cette saison.

"On a un vrai groupe. Il y a beaucoup de concurrence et cette concurrence est saine, assure le manager sportif Joe El Abd. On a besoin de régler des choses mais les valeurs sont là, comme le combat et la solidarité. On a besoin d’être beaucoup plus exigeant. On reste ambitieux." Six arrivées pour dix départs, et notamment de l’expérience chez Tom Murday, deuxième ligne australien qui fut capitaine d’Agen et dont on attend beaucoup pour stabiliser une touche qui a besoin de se rassurer. "La préparation a été bonne, les recrues ont été bien intégrées, il y a un bon état d’esprit, il y a eu une victoire à Bourg et ce match contre Grenoble qui laisse un peu de doutes, analyse Tommy Raynaud. Mais c’est un point positif, c’est qu’il y a du boulot dans ce début de saison et au moins on sait pourquoi on doit aller s’entrainer."

"On est bien au niveau physique, rassure justement Tom Murday. On a montré des choses sur quelques mouvements mais on fait trop d’erreurs et de fautes. La mêlée a été un point fort alors que l’on a eu des difficultés en touche", constate-t-il par ailleurs, au moment de faire le bilan des dernières semaines, tandis que le staff s’est efforcé sur ces deux tests de donner du temps de jeu à un maximum de joueurs.

Et si l’identité de jeu reste la même depuis la prise de commande de l’Anglais, on a vite identifié LA priorité. Car la volonté de faire vivre le ballon est une chose qui plait, la qualité de cet effectif à scorer également, mais il faudra renforcer cette défense pour prétendre à quelque chose dans le money time. Et cela se joue souvent dans les têtes et les efforts les uns pour les autres, c’est pourquoi le mot "solidarité" est souvent répété dans la cité aindinoise. D’autant que malgré la perte de Lionel Beauxis, Yohan Le Bourhis est toujours là et l’arrivée de Jules Soulan en provenance de Colomiers renforce les qualités dans le rôle du buteur, un vrai atout à Oyo.

Faire preuve de davantage de régularité, et refaire de Charles-Mathon une vraie place forte

Au moment de se tourner sur la première semaine d’entrainement précédant un match officiel, Oyonnax a conscience du travail qu’il reste à accomplir pour être prêt, tout en constatant que la marge de manœuvre sera limitée dans ces premières semaines de compétition. Avec un déplacement à Grenoble contre qui Oyo a perdu deux fois la saison passée, et la réception de Colomiers, candidat à la qualification, c’est ce qui s’appelle entrer directement dans le vif du sujet. D’autant que les Haut-Bugistes devront imposer de suite leur domination à domicile, après avoir perdu 5 des 15 réceptions en 2020-2021. Ce sera la clé de voute pour atteindre les objectifs.

À l’inverse, on se rappelle du très bon début de championnat des hommes de Joe El Abd l’an dernier (7 succès en 7 matchs), qui a énormément misé sur l’unité des siens durant l’été pour tenter de se montrer plus régulier sur la durée, et ne pas connaitre le même coup d’arrêt et les doutes à mi-saison. C’est une leçon de l’exercice écoulé. "On sait que l’on ne sera pas à notre meilleur niveau ce vendredi mais l’on veut arriver vers la fin de saison avec un niveau de jeu et un état d’esprit qui seront conquérants", pour cette fois espérer faire mieux qu’une demi-finale. Et pour débuter l’aventure, "on va à Grenoble pour gagner", affirme le troisième ligne Luke Hamilton.

Contenus sponsorisés