Icon Sport

On a rejoué en compétition en France et le BO a battu l'Usap

On a rejoué en compétition en France et le BO a battu l'Usap

Le 03/09/2020 à 22:46Mis à jour Le 04/09/2020 à 08:44

PRO D2 - Le rugby pro a retrouvé droit de cité en France depuis de longs mois ! Et dans cette opposition de la première journée de Pro D2, le BOPB a dominé l'Usap 21-12. Dans ce match à quatre essais, aucun bonus n'a été inscrit.

Ce jeudi, Biarrots et Catalans ont eu l'honneur d'être les acteurs du premier match de rugby post Covid-19 et confinement, en compétition. La première journée de Pro D2 a ainsi vu la victoire 21-12 des Basques contre les Sang et Or dans ce match plutôt plaisant. Le BOPB a pris le score pour ne jamais le lâcher quand l'Usap a été trop pénalisée.

15-0 à la pause pour les joueurs de Clarkin, Sowerby et Nadau, le ton du premier acte a été donné par le Biarritz Olympique. Ces premières minutes de rugby en France depuis de longs mois ont été agréables à suivre avant toute autre chose ! Surtout que les deux équipes ont aéré leur rugby. Dans les pas de Speight et Saili, leur puissantes recrues, les Basques ont été tranchants. C’est d’ailleurs le premier nommé qui a inscrit le tout premier essai de la saison avec un retour intérieur et un slalom près de l'en-but. Ensuite, c’est Barry qui a marqué en coin après un ballon écarté suite à du jeu au près.

Fautes sur fautes. Pénalisés à de très nombreuses reprises (22 en tout !), dont trois cartons jaunes à Faasalele, Labouteley et Deghmache, les Catalans n’ont jamais pu rivaliser. Leur zone critique ? Les mauls biarrots qui ont fait mal.

Des Perpignanais en retard

Dans le deuxième acte, les fautes ont continué mais cette fois, plutôt que d’aller en touche, Bosch a tenté les pénalités et alimenté le score. Toutefois, Perpignan a essayé de s’inspirer de la stratégie des adversaires. Par Lemalu et Velarte, deux essais ont ainsi été marqués après des mauls sur pénal’touche. Les hommes d’Arlettaz auraient pu espérer revenir dans les clous du bonus voire mieux, mais cette indiscipline chevillée au corps a annihilé toute ambition.

Au contraire, les Basques ont même relativement contrôlé le deuxième acte car les Perpignanais, bien que dominateurs, ont aussi été maladroits manquants plusieurs balles de bonus défensif, voire étant un peu léger dans leurs choix stratégiques. Candidats à la montée, ce sont donc les Rouge et Blanc qui ont effectué le meilleur départ quand on a trouvé les Sang et Or encore en retard dans leur projet de jeu, sans pour autant étant inquiétant.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés