Icon Sport

Ninard : "C'est inadmissible, on fait une 2e mi-temps en dessous de tout"

Ninard : "C'est inadmissible, on fait une 2e mi-temps en dessous de tout"
Par Rugbyrama

Le 06/03/2021 à 10:21Mis à jour Le 06/03/2021 à 13:29

PRO D2 - Pour la 22e journée de Pro D2, l'US Montalbanaise recevait sur la pelouse de Sapiac Béziers. Devant à la pause et en supériorité numérique, les Montalbanais se sont finalement incliné. L'entraîneur de Montauban, Florian Ninard, s'exprime sur ce match qui aurait dû se conclure par une nouvelle victoire.

On a longtemps cru que Montauban allait gagner, cela se conclut finalement sur une défaite. Comment l'expliquez-vous ?

C'est inadmissible, on fait une 2e mi-temps en dessous de tout, avec aucun redémarrage. En étant en supériorité numérique à 24-13, on doit être capable de réaccélérer et de tuer le match. On a fait l'opposé de ce qu'on a dit à la mi-temps, contrairement à ce qu'on fait d'habitude et ce soir, on s'est fait punir.

Les joueurs étaient fatigués et ont eu du mal à finir la rencontre...

Oui, c'est qu'on enchaîne depuis le mois de janvier, c'est une certitude mais face à la physionomie du match, avec le banc qui est rentré, on n'a pas le droit de lâcher ce match de cette façon, en tout cas de le perdre comme ça. C'est très décevant et on a manqué la marche.

Est-ce dû à un relâchement vu que vous étiez en supériorité numérique ?

Non, je ne crois pas. Sur l'engagement nous avons quand même été présent. Ça a tapé fort ce soir. Je pense qu'on s'est trompé c'est tout. On avait dit pas de contest et on a contesté tous les ballons. On a été beaucoup pénalisé, 17 pénalités sifflées contre nous sur le match alors que nous tournons à 9 de moyenne habituellement. On n'a pas su s'adapter et on n'a pas pu se corriger. On a été trop brouillon dans nos sorties de camp, à chaque fois que l'on a marqué, on a repris des points immédiatement derrière, sans aucun effort de l'adversaire. Ils sont restés au contact et nous pas assez tueurs. À la mi-temps, à 24-13, l'objectif était de remettre la main sur le ballon, rester chez eux et marquer des points. On en marque trois mais derrière, on en prend trois direct sur le renvoi. On n'a pas fait la seconde mi-temps qui était prévue et on est passé à travers.

On sent de la déception...

Je suis un peu déçu évidemment parce que je pense que ces garçons ont fait des efforts sur les deux derniers matchs à l'extérieur et que cette rencontre devait valider ça. Elle devait valider les performances qui ont été mises et le travail qu'ils font depuis quelques semaines. On sait que l'on arrive en fin de bloc et il était important de prendre ce match pour être capable de comptabiliser ça au classement. Tous les mecs devant nous, hormis Grenoble et Colomiers qui n'ont pas encore joué, avaient perdu et il était important de reprendre des points. C'était le challenge de ce soir est nous n'avons pas su le faire.

Prochain match contre Vannes chez vous, y a-t-il quelque chose à jouer ?

Non, je crois qu'il faut être réaliste. Il faut prendre les matchs les uns après les autres. C'est le premier du classement qui vient, ils sont forts partout. Très bons en défense, de même en attaque. Ils ont des joueurs complets et aussi internationaux. Quand ils se déplacent, qu'ils fassent tourner ou qu'ils soient à la maison, le groupe est toujours homogène et ils gagnent. Ils ont une maîtrise, une méthodologie et ils sont très précis, contrairement à ce qu'on a été ce soir. Donc si nous ne sommes pas capables de faire deux mi-temps de très haut niveau, ce sera très difficile le week-end prochain. Si on fait la même seconde mi-temps que ce soir, le résultat est connu d'avance.

Vous avez été surpris par cette défense biterroise si agressive ?

Non, je pense qu'on sait que beaucoup d'équipes attaquent les rucks et notamment contre nous depuis quelques matchs. Après, il est clair qu'il faut être bien plus présent et efficace sur les déblayages, au plus proche de nos porteurs de balles. Ce sont des choses que l'on travaille et que l'on régule mais visiblement nous ne sommes pas assez efficaces puisque ce soir on a été très pénalisé.

Des nouvelles de Franck Pourteau ?

Il va bien, plus de peur que de mal. Je crois que le choc a été impressionnant, avec beaucoup de vitesse, ce qui a fait peur à tout le monde mais Franck a été sur pied ce soir et il n'a aucune lésion. Il était plutôt bien, sans aucun problème sur les cervicales donc il va quand même y avoir des examens, juste de contrôle à partir de dimanche et il devrait suivre un protocole pour la reprise.

D'autres blessures ?

Kelly Meafua est sorti sur blessure avec un problème au niveau du genou. Stéphane Munoz a eu un problème aux cervicales, Paul Tailhades, une béquille au niveau de la jambe donc effectivement, quand on est un peu fatigué, on sort avec des blessés.

Propos recueillis par Jim-Alexis Colombes

Contenus sponsorisés