Icon Sport

Nevers l’emporte face à Carcassonne et se qualifie pour les demi-finales

Nevers l’emporte face à Carcassonne et se qualifie pour les demi-finales

Le 19/05/2022 à 22:39Mis à jour Le 20/05/2022 à 09:00

PRO D2 - Devant à la pause (11-6), mais globalement dominé en seconde période, Nevers a su faire le dos rond et s’est finalement imposé 24-12 face à une belle équipe de Carcassonne, ce jeudi soir, au stade du Pré Fleuri. Les hommes de Xavier Péméja affronteront Mont-de-Marsan pour la première demi-finale de leur histoire.

Dans ce premier match de barrage de Pro D2, Nevers l’a emporté au Pré-Fleuri face à Carcassonne. Grâce à sa victoire 24-12, l’USON se qualifie pour les demi-finales de Pro D2 pour la première fois de son histoire. Les garçons de Xavier Péméja iront défier, dimanche prochain, le Stade montois dans les Landes. Pour Carcassonne, plus petit budget de la division, l’aventure s’arrête là.

Un public bouillant, une chaleur étouffante, ça sentait bon la phase finale, ce soir, au Pré Fleuri. Face à ses supporters, les locaux démarraient bien ce barrage. Après une faute de Thomas Sauveterre dans un ruck, Shaun Reynolds ouvrait le score tôt dans la rencontre, avec une pénalité (3-0, 3e). Dans un match rythmé avec de nombreux turnovers, où la bataille au sol s’avérait sacrément féroce, les buteurs étaient à l’honneur en ce début de rencontre. Samuel Marques répondait à Reynolds juste avant le quart d’heure de jeu (3-3, 14e), puis l’ouvreur sud-africain redonnait l’avantage à l’USON dans la foulée (6-3, 18e).

Sur le renvoi, Maxime Marty, bien servi par une passe au pied de Félix Le Bourhis, pensait inscrire le premier essai du match (19e), mais celui-ci était logiquement refusé après que le pied de l’ailier audois soit sorti en touche. Intéressant offensivement, et après avoir quelque peu mis la main sur le ballon, malgré deux ballons perdus en touche, Samuel Marques récompensait les efforts de son équipe avec une pénalité située au même endroit que la précédente (6-6, 30e). Il fallait finalement attendre la fin du premier acte pour voir le premier essai du match. Sur un ballon porté - un des points forts de l’USON - Luka Plataret donnait l’avantage aux Bourguignons (11-6), et à la pause les locaux comptaient donc cinq points d’avance.

Nevers a fait le dos rond

À la reprise et comme lors de la première période, Nevers marquait d’entrée. D’un coup de pied, Reynolds permettait à l’USON de faire un petit break (14-6, 42e). Malgré huit points de retard, Carcassonne ne paniquait pas pour autant. Petit à petit, les garçons de Christian Labit faisaient leur retard, grâce à la botte de Samuel Marques (49e, 55e). Ainsi, à une demi-heure de la fin, seuls deux points séparaient Nevers et Carcassonne (14-12).

Alors que l’USC avait la main sur le ballon et poussait Nevers dans ses retranchements, Marques, en coin, manquait l’occasion de donner l’avantage à son équipe pour la première fois du match (65e). Dans la foulée, Damien Anon, auteur d’une très belle entrée, tentait le drop et tapait le poteau (69e). Probablement le tournant du match. Car quatre minutes plus tard, sur un ballon de récupération, Joris Cazenave s’en allait inscrire le second essai de Nevers. En coin, Tanguy Menoret réussissait sa transformation et donnait neuf unités d’avance aux siens (21-12, 74e). Un instant plus tard, ce même Ménoret scellait la victoire de l’USON (24-12, 78e). Le stade du Pré Fleuri pouvait alors exulter et fêter la victoire de ses protégés.

Le film du match

Contenus sponsorisés