Midi Olympique

Jaminet : "Je n’arrive même pas à comprendre ce qu’il se passe"

Jaminet : "Je n’arrive même pas à comprendre ce qu’il se passe"
Par Rugbyrama

Le 06/06/2021 à 10:10

PRO D2 - Grand artisan de la victoire catalane en finale, mais aussi joueur décisif tout au long de la saison, Melvyn Jaminet a décroché le premier titre de sa carrière et découvrira le Top 14 l’an prochain. L’arrière de 22 ans n’en revenait pas, hier au coup de sifflet final.

Melvyn, vous êtes champion de France de Pro D2…

C’est quelque chose d’incroyable, je ne réalise pas encore, je n’arrive même pas à comprendre ce qu’il se passe. Je n’ai jamais vécu ça. C’est un réel plaisir

Quelle finale, et quelle victoire de la part de l’Usap…

Tout le monde a fait un gros match, on s’attendait à du combat. En plus, il y avait la chaleur, ça n’a pas rendu les choses faciles. Je suis content que l’équipe n’est rien lâchée pendant quatre-vingts minutes.

Que s’est-il passé dans votre tête à la fin du match ?

C’était assez incroyable. Les cinq dernières minutes, on savait qu’on avait gagner. C’est un sentiment indescriptible qui passe. On sait qu’on est champion, on s’est qu’on est champion. C’est incroyable.

Et dire que vous avez failli arrêter le rugby, ça aurait été dommage…

C’est vrai que quand je repense à ces moments, c’était des mauvais moments, mais qui font qu’aujourd’hui, ça rend la chose plus belle.

Décrivez-nous votre communion avec le public à la fin du match…

Je voulais profiter de tous ces moments. Je savais qu’il n’y avait pas beaucoup de monde, je voulais savourer, découvrir ce que cela faisait. C’était quelque chose de magique.

C’est la fête, actuellement à Perpignan. Êtes-vous en train de comprendre que vous rendez les gens heureux ?

Bien sûr… Comme on le dit, ici, il y a une ferveur incroyable. C’est quelque chose que je retrouve ici, je suis très content d’être à Perpignan, avec tout un peuple. Je suis très heureux.

À 22 ans, vous n’avez pas douté dans cette finale, malgré une première pénaltouche manquée et une pénalité ratée en début de match… Est-ce votre principalement satisfaction ?

Je ne pense pas avoir douté non. J’ai gardé mon objectif en tête, j’ai essayé de ne pas sortir de mon match et concentré un maximum sur cette rencontre. Tout n’a pas été parfait, mais je retiens que du positif. C’est le principal. Je travaille

Votre rêve était de jouer en Top 14. Réalisez-vous qu’il va devenir réalité dans quelques mois ?

Réaliser, je ne sais pas encore. Mais le but est atteint, ça fait deux ans qu’on y travaille dessus. Le club a beaucoup souffert lorsqu’il était en Top 14. Pouvoir y retourner maintenant, c’est quelque chose d’incroyable. Maintenant, on va profiter quelques temps et on va essayer de ne pas repasser par la Pro D2.

Le club a-t-il retenu les leçons de la saison 2018-2019 ?

Je pense que le club a retenu les erreurs du passé, oui. On ne veut pas reproduire ce qu’il s’est passé… C’est important de travailler dessus. On va partir en vacances, on va tous se reposer car c’était une assez longue saison, mentalement et physiquement. Dès que l’on reviendra, on donnera tout chaque week-end.

Sur le plan personnel, quelle première saison chez les pros vous réalisez…

C’est une saison incroyable sur le plan de l’équipe mais aussi personnellement. Je suis très heureux de faire partie de ce club et de cette équipe. J’ai été mis à l’aise dès le début, j’ai eu la confiance des coachs et de mes coéquipiers de suite. C’est ce qui m’a permis de tuer relâcher toute la saison. Je suis champion… C’est incroyable. Je ne réalise pas, peut-être quand on reviendra sur Perpignan. Là, je suis sorti dehors, c’était une sensation incroyable.

Contenus sponsorisés