Icon Sport

Les récations d'après-match de Glas et El Abd

Les récations d'après-match de Glas et El Abd
Par Nicolas Zanardi via Midi Olympique

Le 02/04/2021 à 09:52Mis à jour Le 02/04/2021 à 09:57

Pro D2 - Après le succès de Grenoble face à Oyonnax (33-26), Stéphane Glas se satisfait de revenir à égalité de leurs adversaires du soir. Le FCG se relance dans la course à la qualification alors qu'Oyonnax a manqué une occasion de creuser l'écart.

Stéphane Glas (entraîneur en chef de Grenoble) : "Il ne fallait pas se rater"

C'était notre deuxième réception consécutive d'un gros et après avoir perdu contre Perpignan il ne fallait pas se rater pour conserver notre dynamique positive depuis le début de l'année. Tout n'a pas été parfait, mais hormis quelques difficultés à ressortir de notre camp après avoir marqué, mes joueurs ont plutôt produit un bon match de rugby. Il fallait gagner, c'est chose faite et l'opération comptable est très bonne, puisque nous repassons devant Oyonnax au classement en les privant du bonus défensif sur la fin. Voilà pour le constat, mais on sait très bien que rien n'est définitif, puisque derrière Vannes, Perpignan et Biarritz qui sont sûrs d'être qualifiés, toutes les équipes entre la quatrième et la huitième place vont se battre jusqu'au bout. À nous de récupérer un maximum de points lors de nos trois prochains matchs pour rester dans le bon wagon.

Joe El Abd (manager d'Oyonnax) : "Une énorme frustration"

On ressent un immense sentiment de frustration à l'issue de ce match car on avat tout donné pour revenir dans les clous du bonus défensif, que l'on reperd à une minute de la fin. Les efforts consentis par les gars en infériorité numérique ont été admirables, mais on n'a pas été payé. On le doit à notre indiscipline qui nous a vu concéder des cartons jaunes, un rouge. Dans ma carrière d'entraîneur, c'est la première fois que je vois un joueur prendre un carton rouge pour un cumul de cartons jaunes sur fautes techniques. C'est comme ça, il faut vite évacuer ce match et basculer sur la réception de Béziers, car nous sommes plus que jamais à la bagarre pour les places qualificatives.

Contenus sponsorisés