Icon Sport

Les Montois nourrissent des regrets, Carcassonne se positionne… Les enseignements de la soirée

Les Montois nourrissent des regrets, Carcassonne se positionne… Les enseignements de la soirée
Par Quentin Put via Midi Olympique

Le 05/02/2021 à 21:07Mis à jour Le 05/02/2021 à 21:58

PRO D2 – La réaction des Oyomen dans les Landes, la bonne opération comptable de Carcassonne... Découvrez les enseignements de cette soirée de Pro D2.

Carcassonne continue de grimper

Comme ce qui était attendu, les deux formations se sont livré à une lutte féroce et cantonnée à un jeu minimaliste. Surtout, aucune n'a voulu s'exposer tant les enjeux étaient importants. Alors, on a vu des Carcassonnais appuyer leur point fort qu'est le ballon porté. Deux essais sur maul de Sauveterre et Carbou mettront les leurs à l'abri. Même en mêlée fermée, les hommes de Christian Labit ont montré une ténacité remarquable face à l'un des meilleurs packs du championnat, qui avait dominé les Catalans la semaine passée. Il est d'ailleurs étonnant d'observer une telle méforme des Montalbanais devant (deux cartons jaunes aux piliers remplaçants notamment) qui justement payent peut-être le contre-coup de ce succès contre l'Usap, et ses nombreux cadres blessés. Le sursaut d'orgueil des visiteurs sera trop tardif et trop dispersé.

En tous les cas, Sapiac rate une belle occasion d'enchaîner et de se positionner pour la lutte au top 6. De leur côté, les Audois réagissent de belle manière dans ce match à ne pas perdre. Ils s'éloignent encore de la zone rouge et se hissent au onzième rang.

Oyonnax réagit et rebondit

Il suffit de sentir les réactions des joueurs de Mont-de-Marsan au coup de sifflet final. La réaction de Yoann Laousse-Azpiazu, dépité, au micro de Rugby+ en disait long sur leur état d'esprit : "On a les occasions de scorer et plier le match beaucoup plus tôt... Au lieu de ça, en deuxième mi-temps on rate les gestes techniques et on défend moins bien..." Malgré ces deux points acquis face à un prétendant à la qualification, le Stade montois accuse le coup. Les trois occasions franches dont la percée d'Alexandre de Nardi résument les regrets que peuvent nourrir les Montois. Les nombreuses approximations dans les derniers gestes leur auront coûté la victoire.

Oyonnax, qui n'a montré aucune vitesse dans son jeu, mené au score jusqu'à la 73e minute, a été d'un opportunisme chirurgical. Et surtout, les Oyomen ont rompu la malédiction de la deuxième mi-temps. Lionel Beauxis, toujours au micro de Rugby + : " Ces derniers temps on a eu tendance à s'écrouler... C'est positif de bien réagir en deuxième mi-temps." Les visiteurs font ainsi une belle opération comptable en dépassant Colomiers.

Contenus sponsorisés