Midi Olympique

Les Montois en patron, Oyonnax sans pitié... Les enseignements de la 10ème journée

Les Montois en patron, Oyonnax sans pitié... Les enseignements de la 10ème journée

Le 05/11/2021 à 21:53Mis à jour Le 06/11/2021 à 13:42

PRO D2 - Mont-de-Marsan et Oyonnax, nouveau duo de tête. Carcassonne crée la surprise chez les Columérins tandis que Rouen capitalise à domicile face à des Vannetais toujours malades... Les enseignements de la dixième journée de Pro D2 !

Les Landais s'adjugent le choc (14-33)

Il y a eu du spectacle sur la pelouse du stade Jean-Dauger, et on n’en attendait pas moins de ce choc entre les deux leaders de Pro D2 ! Dans une première mi-temps où les Bayonnais ont dominé les Montois, on aurait pu penser que les hommes de Yannick Bru allaient garder le cap, mais ce fut plus compliqué que cela. Rentré aux vestiaires avec un léger avantage (14-13), l'Aviron bayonnais a très vite déchanté... Effectivement la pause semble avoir fait du bien à des Montois largement au-dessus en seconde période. Et encore une fois il y en a un qui s'est démarqué... Il porte le numéro neuf, on parle bien évidemment de Léo Coly. Il est à l'origine de l'essai qui va débloquer la situation en début de deuxième mi-temps et reste toujours aussi précieux tant offensivement que défensivement. Par la suite les Montois enchaînent, laissant les Bayonnais sans solution dans leur antre.

Béziers remporte le derby (34-18)

Dans ce derby historique ce sont les Biterrois qui ont eu le dernier mot. Si les Narbonnais y ont cru en début de première mi-temps, grâce notamment à l'essai de Robertson qui a une nouvelle fois été précieux pour les Orange et Noir, le vent a vite tourné sur la pelouse du stade Raoul-Barrière. L'ASBH n'a pas laissé passer grand-chose et a surtout fait preuve d'un réalisme qui a fait la différence face aux Audois qui se sont rapidement laissés déborder. Les Biterrois se sont offert quatre essais face à une défense narbonnaise bien trop fébrile. En toute fin de match le demi d'ouverture narbonnais (replacé à l'arrière pour cette rencontre) s'offre un doublé qui ne suffira malheureusement pas pour remporter le derby. Béziers s'impose sans trop de pression 34-11.

Le gros coup de Carcassonne (16-17)

On attendait aussi du spectacle de ce match mais ce fut beaucoup moins attrayant que Bayonne - Mont-de-Marsan, du moins dans les premières minutes de jeu puisque le suspense fut insoutenable en fin de rencontre. En première période ni Colomiers, ni Carcassonne n'est parvenu à ses fins et c'est donc un duel de buteur qui s'est enclenché. 6-3 à la mi-temps et il faudra attendre la 57e minute de jeu pour voir le premier essai de la rencontre signé Saurs pour Colomiers. Les hommes de Christian Labit vont se donner le droit d'y croire avec un essai d'Anon dans les dernières minutes de jeu mais la Colombe n'avait pas dit son dernier mot et a répondu dans la minute avec une nouvelle concrétisation de Rokoduguni. Mais dans les dernières secondes, la victoire va filer dans les doigts des Columérins puisqu’un essai de pénalité donnera la victoire à l'USC qui enchaîne avec une troisième victoire consécutive.

Massip sauve Provence (19-13)

Dans un match très serré c'est finalement Provence Rugby qui l'a emporté. Alors que Séguret ouvre le score pour Grenoble dès la seizième minute de jeu, Provence répond du tac au tac avec Massip qui permet à son équipe de recoller au score. Par la suite les deux équipes se mettent à la faute et les buteurs en profitent donc pour marquer des points au pied. Finalement ni Provence, ni Grenoble ne prendra l'avantage à la pause et cela va durer jusqu'à la 75ème minute puisque Massip en réussite au pied inscrit trois points de plus. L'arrière de Provence est le grand artisan de la victoire des siens puisqu'il a marqué l'ensemble des points de son équipe face à Grenoble, ce qui permet donc aux hommes de Mauricio Reggiardo de renouer avec la victoire après deux défaites consécutives.

Florent Massip (Provence Rugby)

Florent Massip (Provence Rugby)Icon Sport

Rouen maîtrise Vannes (19-10)

Nouvelle baisse de régime pour Vannes qui s'est incliné sur la pelouse du stade Mermoz. Rouen en revanche fait le plein de confiance après la défaite à Montauban et en vue surtout du match à Agen la semaine prochaine. Si en première mi-temps c'est Michallet qui a inscrit l'ensemble des points de son équipe, la différence va se faire à la 41e minute avec l'essai de Paul Surano. Réduits à quatorze contre quinze suite au carton rouge de Curtis, les Vannetais ne parviendront pas à recoller au score malgré l'essai de l'ailier Dridi. Indisciplinés les Vannetais vont même offrir trois derniers points à cette équipe de Rouen qui s'est donc imposé 19-10.

Oyonnax surclasse les promus (8-49)

Bourg-en-Bresse n'a pas tenu le choc face à une équipe d'Oyonnax qui était bien au-dessus ! Menés de vingt points à la pause, les Violets n'ont pas réussi à rattraper leur retard alors que de son côté Oyonnax continue sur sa lancée avec un troisième essai seulement trois minutes après le retour des vestiaires. En seconde période ce fut un véritable festival offensif de la part des Oyonnaxiens qui ont marqué quatre essais supplémentaires et laissent les promus sans solutions. Les Violets, eux, s'accrochent malgré tout et sauvent l'honneur avec un essai de Dupont à la 66ème minute de jeu.

Nevers largement au-dessus (37-3)

Les Neversois n'ont fait qu'une bouchée de cette équipe d'Aurillac qui ne parviendra pas à concrétiser une seule fois dans le match. Organisé et réaliste Nevers a largement dominé des Aurillacois un peu trop dociles. Sur la pelouse du Pré-Fleuri, les Neversois sont allés chercher un bonus offensif bien mérité à l'image d'un match qu'ils ont maîtrisé du début à la fin. On peut le dire, il n'y a pas eu photo et cette victoire fait du bien aux hommes de Xavier Péméja une semaine avant leur déplacement à Montauban.

Contenus sponsorisés